Parole d’expert! | 30 octobre 2018

5 conseils pour intégrer la main-d'oeuvre immigrante dans les entreprises

Le discours du manque de main-d’œuvre qualifiée est très à la mode par les temps qui courent. Pour pallier à ce manque, des entreprises ont recours à une main-d’œuvre immigrante, d’autant plus que ces derniers représentent un des plus importants bassins de main-d’œuvre disponible. Encore faut-il savoir comment bien intégrer ces employés. Matthieu Syllion, conseiller en gestion de talents chez PME MTL Grand Sud-Ouest, nous partage ses conseils.

1) Validez les compétences en posant les bonnes questions

En tant qu’employeur, vous devrez devenir beaucoup plus flexible, mais surtout innovant. Il existe chez certains recruteurs une méconnaissance sur l’expérience professionnelle à l’étranger. Que doivent faire les entreprises afin de mieux confirmer les compétences des candidats immigrants ? On ne demande pas à l’employeur de connaître les réalités professionnelles de chacun des pays. On cherche à évaluer si le candidat immigré a les aptitudes et les valeurs fondamentales pour être en phase avec la mission et être en mesure d’intégrer les valeurs de l’entreprise.

Les employeurs se doivent de consacrer plus d’intérêt à poser les questions techniques en entrevue, créer des mises en situation et des tests d’évaluation de compétences. Ce que nous aimerions, c’est que les personnes immigrantes puissent prendre part à un processus de sélection équitable.

Adoptez un système de bilan de compétences aux candidats pour faire le point sur leurs habiletés et compétences acquises. Ce document pourra ensuite servir à transférer les compétences et les intégrer à la réalité d’emploi de votre entreprise.

2) Offrez une formation à l’interne à l’image de l’entreprise

Offrez une formation interne à vos candidats immigrants, un excellent moyen de transférer leurs compétences, et de les intégrer dans votre entreprise. Vous permettrez de mettre à niveau leurs lacunes éventuelles. La formation est aussi utile pour les adapter aux réalités du Québec, et peut s’avérer moins longue que d’embaucher du personnel moins qualifié ! Vous pouvez aussi offrir un jumelage avec un employé de votre entreprise pour optimiser l’intégration.

Dans certains secteurs, l’enjeu de la langue ne se pose pas, car le type de travail peut se faire en anglais. Pour d’autres, vous pouvez offrir une formation à l’interne grâce au programme de francisation en milieu de travail d’Emploi-Québec.

La formation (...) pour les employés immigrants peut s’avérer moins longue que d’embaucher du personnel moins qualifié !

Vous trouverez aussi sur montezdeniveau.ca un répertoire de cours professionnels et techniques à temps partiel offerts par Emploi-Québec de l’Île-de-Montréal aux personnes en emploi, au coût de 2 $ l’heure, pour acquérir ou peaufiner leurs compétences. Et si vous désirez faciliter leur perfectionnement, mettez en place des mesures de conciliation travail-études. Consultez aussi le guide de la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre.

3) Utilisez les services de recrutement de dédiés aux entreprises

Les chercheurs d’emploi immigrants font très souvent appel aux organismes dédiées à l’employabilité. Développez des liens avec des organisations d'aide aux immigrants comme le CITIM et utilisez les programmes dédiés aux entreprises en recrutement. Vous pouvez bénéficier des services de gestion des ressources humaines, mais aussi vous informer sur l’apprentissage en milieu de travail et sur la subvention du salaire pour la période d’intégration des travailleurs immigrants. Par exemple le programme PRIIME est conçu pour faciliter la première expérience canadienne des nouveaux arrivants.

Il est à noter que les nouveaux arrivants en recherche de travail viennent avec des bagages culturels différents et que certaines expressions, mots et langages corporels n’ont pas nécessairement la même signification dans tous les pays. L’objectif ? Rester ouvert aux diversités, afin d’éviter de fausses interprétations. Comprendre les barrières culturelles dans la communication, décoder des comportements attribuables aux différences culturelles et aider votre équipe de travail à intégrer le personnel issu de l’immigration seront vos champs d’action.

La  Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain offre le programme Interconnexion pour vous mettre en relation avec la main d'oeuvre qualifiée. Vous trouverez aussi sur le site de l'IRIPI un guide de Relations interculturelles et gestion de la diversité pour les entreprisesTechnoCompétences offre également un guide pour l’intégration des professionnels immigrants en TIC

Pour développer des pratiques inclusives et favoriser l'attraction et la rétention des immigrants, la formation à la gestion de la diversité est une nécessité pour les recruteurs. Les employeurs ont un devoir de s’informer sur les outils de communication interculturelle et de responsabiliser une équipe sentinelle de l’inclusion dans l’entreprise.

4) Ne pas s’arrêter au constat d’un diplôme obtenu à l’étranger

Beaucoup de chercheurs d’emploi ont de la difficulté à se trouver un travail, malgré une évaluation comparative des diplômes complétés hors du Québec. Nous invitons les recruteurs à valider avec le candidat les connaissances acquises et reconnus par le ministère de l’Éducation, et ainsi lui donner une chance en évaluant le candidat par des examens de compétences. Vous pouvez aussi inviter un candidat immigrant à faire reconnaitre ses diplômes si ce n’est pas déjà fait.

De plus en plus d’immigrants font usage de la reconnaissance des acquis et des compétences pour faciliter l’intégration au milieu de l’emploi, puisqu’elle leur permet d’obtenir un diplôme d’ici en valorisant leur expérience professionnelle à l’étranger.

5) Considérez les nouveaux arrivants qualifiés aux postes d’entrée

Les nouveaux arrivants sont souvent extrêmement motivés à intégrer le marché de l’emploi. Plusieurs acceptent d’occuper des postes d’entrée et gravir les échelons. Ils peuvent s’avérer des candidats de choix pour des postes pour lesquels les entreprises ont de la difficulté à recruter. Ces gens représentent un bon filon : ils vont apprendre à bien connaître l’entreprise, ils vont évoluer à l’intérieur de sa hiérarchie et ils seront ravis d’obtenir une première chance.

Il est donc important de garder en tête que le processus de recherche d’emploi est beaucoup plus complexe pour des nouveaux arrivants, en raison de l’énergie qu’elle doit y investir. Afin de relever le défi du recrutement des travailleurs immigrants, vous devrez être au-dessus de la mêlée des opinions médiatiques diffusés sur les immigrants. Investissez vos efforts sur les besoins de votre entreprise et les actions concrètes à poser pour recruter du personnel en besoin de s’intégrer. Dans ce dossier, le temps et l’ouverture d’esprit sont les mères de toutes les vertus.

--

Cet article a été rédigé par ​Matthieu Syllion, conseiller en gestion de talents au sein de PME MTL Grand Sud-Ouest