Trouver les experts de votre territoire

Entrez le code postal de votre entreprise ou sélectionnez votre pôle de services

  1. West-Island 1675, autoroute Transcanadienne
    Bureau 301
    Dorval, QC H9P 1J1
    514 426-2888
  2. Centre-Ouest 1350, rue Mazurette
    Bureau 400
    Montréal, QC H4N 1H2
    514 858-1018
  3. Grand Sud-Ouest 3617, rue Wellington
    Verdun, QC H4G 1T9
    514 765-7060
  4. Centre-Ville 630, rue Sherbrooke Ouest
    Bureau 700
    Montréal, QC H3A 1E4
    514 879-0555
  5. Centre-Est 6224, rue Saint-Hubert
    Montréal, (Québec) H2S 2M2
    514 723-0030
  6. Est-de-l'Île 7305, boulevard Henri-Bourassa Est
    Bureau 200
    Montréal, QC H1E 2Z6
    514 494-2606
Trouver votre pôle

Bref : un modèle d'affaires innovant

Défi d’entrepreneur | 8 mai 2018

L’industrie du commerce de détail en prend pour son rhume par les temps qui courent. C'est pourquoi, Cynthia Moreau, cofondatrice de Bref n'hésite pas à prendre le pari avec sa complice, Maude Saint-Louis, d’offrir aux clients une expérience qui sort de l’ordinaire.

Les deux entrepreneures avaient conscience du dur labeur que devaient affronter proches et amis pour se démarquer dans les domaines du design et de l’art, étant elles-même issues de ces milieux. Après avoir voyagé et observé ce qui se faisait ailleurs, elles se sont lancées dans le commerce de détail pour aider leurs paires à percer dans l’univers du design montréalais.

Bref se veut un concept hybride entre la galerie d’art et la boutique. En d’autres mots, un lieu où les artistes peuvent exposer, se faire connaître, tout en vendant leurs créations. « Montréal avait besoin de ce genre de lieu », mentionne Cynthia Moreau. « En rassemblant nos idées, avec Maude, Bref est né ».

Choisir son emplacement avec soin

Ce qui distingue Bref, c’est l’éphémère. Pendant de six à huit semaines, les oeuvres d’artistes locaux et internationaux sont réunies autour d’un même thème. Une fois la thématique terminée , on procède à des changements d'aménagement dans la boutique, on prépare le lancement et on accueille de nouveaux artisans.

S’établir dans le Mile End semblait tout indiqué pour les entrepreneures. Ce quartier, connu pour sa diversité culturelle, ses restos branchés, sa vie artistique dynamique, correspond en tous points au projet de Bref. « Nous avons fait une étude de marché pour essayer d’évaluer différents quartiers de Montréal. Le Mile End, c’est un quartier hyper allumé, qui correspondait à la vibe de notre concept », ajoute madame Moreau.

Être avant-gardistes

Demeurer un pas en avant de tout le monde représente un défi de taille, surtout dans le commerce de détail. Les filles de Bref étaient prêtes à le relever. « Nous sommes dans une industrie qui évolue à une vitesse folle, de mois en mois, que cela soit au niveau des outils, des technologies, des attentes du consommateur ou de la concurrence. Lorsque nous avons lancé Bref, nous avions la volonté d’être un pas en avant de ce qui se pouvait se faire dans ce domaine. Nous devons rester hyper allumées, proactives et réactives », affirme madame Moreau.

Être à l’avant-garde, c’est bien. Encore faut-il respecter un équilibre sain. Les entrepreneures l’ont compris, bien que cela ne soit pas une mince affaire. « Nous essayons toujours de garder en tête que chez Bref, nous ne sauvons pas des vies. Il faut que nous soyons capable de se dire : “Aujourd’hui, nous en avons fait assez, le reste ira à demain.” Ça ne changera rien au succès de notre entreprise », poursuit madame Moreau. « Il faut se rappeler dans notre quotidien que ce que nous faisons, nous le faisons par plaisir. Lorsque nous n’avons plus de plaisir, il est préférable de rentrer chez soi, de penser à autre chose et de se vider la tête. »

S’entourer de gens de confiance et d’expérience

Elles ne sont plus seulement deux pour penser à tout : le thème, l’aménagement, les créateurs. Maintenant, une employée s'est jointe à l'équipe. Le duo a aussi la chance de pouvoir compter sur leurs parents et leurs amis. « Nous avons une amie qui est avocate-fiscaliste qui nous a prodigué des conseils pour nos finances, un ami qui est directeur général dans une PME qui a analysé nos états financiers, un autre qui nous a aiguillé sur les paperasses des douanes en ce qui a trait à l’importation », explique madame Moreau. « Notre vie entrepreneuriale serait bien différente si nous n’avions pas ce monde-là autour de nous. »

Pour la suite des choses, où se voit Bref? « Nous aimerions sortir Bref de Bref. Nous voulons tellement être plus que notre boutique actuelle. Nous voulons participer au rayonnement de tout ce qui touche le design et l’art à Montréal et nous impliquer auprès d’organisations qui oeuvrent dans ces domaines », renchérit Cynthia Moreau.

Il y a plein de pistes que les entrepreneures souhaitent explorer : l’accompagnement des créateurs après leur passage en boutique, l’accueil d’un artiste en résidence provenant de l’international. Bref, rien qui ne laisse présager une éphémérité.

--

Bref est soutenue par PME MTL Centre-Ville.

Recevez nos contenus exclusifs par courriel