Trouver les experts de votre territoire

Entrez le code postal de votre entreprise ou sélectionnez votre pôle de services

  1. West-Island 1675, autoroute Transcanadienne
    Bureau 301
    Dorval, QC H9P 1J1
    514 426-2888
  2. Centre-Ouest 1350, rue Mazurette
    Bureau 400
    Montréal, QC H4N 1H2
    514 858-1018
  3. Grand Sud-Ouest 3617, rue Wellington
    Verdun, QC H4G 1T9
    514 765-7060
  4. Centre-Ville 630, rue Sherbrooke Ouest
    Bureau 700
    Montréal, QC H3A 1E4
    514 879-0555
  5. Centre-Est 6224, rue Saint-Hubert
    Montréal, (Québec) H2S 2M2
    514 723-0030
  6. Est-de-l'Île 7305, boulevard Henri-Bourassa Est
    Bureau 200
    Montréal, QC H1E 2Z6
    514 494-2606
Trouver votre pôle

Commercialiser un nouveau produit, le ghee, et le distribuer dans tout le Canada

Défi d’entrepreneur | 3 juil. 2018

Plutôt que de se chercher un nouvel emploi, Christopher Vavatsikos et son beau-frère Ryan Archibald ont lancé leur entreprise en 2014 afin de subvenir aux besoins de leurs familles. Aujourd'hui, ils vendent leur beurre clarifié biologique de marque Prasad Ayurveda et Prasad Gourmet dans pas moins de 850 points de vente au pays. Tout ça, en étant les deux seuls employés !

1. D'où vous est venue l'idée de vendre un produit de niche comme du beurre clarifié biologique?

« Toute la famille est très proches de la culture indienne, et on fait depuis des années notre propre beurre clarifié – aussi appelé "ghee" (prononcé ghi) -. On mange aussi à 90 % des produits biologiques, et on avait remarqué que le beurre clarifié biologique était soit difficile à trouver, soit trop cher. Alors lorsqu'on a pensé à nous lancer en affaires, on s'était dit que ce serait une bonne idée de commercialiser ce type de produit, surtout que ça commence à être de plus en plus populaire. »

2. Comment s'y prend-on pour vendre un produit aux consommateurs au tout début?

« J'ai commencé par dresser une liste de tous les vendeurs de produits naturels indépendants dans la région de Montréal, et je les ai contactés par téléphone un à un. C'était ce qu'on appelle en anglais du « cold calling ». Les grosses bannières étaient hors de notre portée, alors je n'ai pas essayé de les contacter. Et puis comme ça je me suis retrouvé à vendre très vite dans 21 magasins à Montréal. »

3. Et comment vous y preniez-vous pour les intéresser?

« Je commençais par leur demander s'ils connaissaient le ghee, puis leur parlais du produit. J'en profitais aussi pour engager une discussion. Ça m'a permis d'en apprendre plus sur mes compétiteurs, mais aussi sur les besoins de l'acheteur. »

4. Aujourd'hui, vous vous retrouvez dans environ 600 boutiques de produits naturels et 250 magasins Loblaws et Provigo à travers le pays. Comment y êtes-vous parvenus?

« Je cherchais un distributeur qui n'était pas trop grand pour m'assurer de pouvoir rejoindre rapidement mes partenaires d'affaires là-bas, mais aussi pour être certain qu'on mette tous les efforts possibles pour vendre mon produit. J'ai contacté le distributeur EcoIdeas en Ontario. On a signé des ententes d'exclusivité mutuelles. Le « timing » était parfait parce qu'il se cherchait justement un producteur de ghee biologique. Le fait qu'on vendait déjà depuis 2 mois dans plusieurs magasins indépendants lui a donné confiance. Nous sommes maintenant chez Rachelle-Béry Avril supermarché, Marchés Tau - Natural Food Store, Whole Foods Market​ (Ontario et Colombie-Britannique). On vient d'être listé chez Metro Ontario et Farm Boy, une chaîne de 28 magasins présents aussi en Ontario.

5. Quels sont les défis de la prochaine année pour Lalakava?

« Notre principal défi cette année sera de consolider notre place sur le marché. Quand mon beau-frère Ryan et moi avons lancé l'entreprise, nous avions peu de moyens. Nous avons refait le site Web, les étiquettes et l'image de marque en novembre 2016. Ceci a été réalisé par l'agence H20 Communication grâce à un prix monétaire reçu dans le cadre du concours PME MTL "Propulse ton GSO". Présentement, nous sommes le no. 1 au Canada, mais on s'attend à avoir plus de compétition dans le futur, alors on veut être certain de bien défendre notre position sur le marché. »

6. La culture indienne semble bien imprégnée chez vous. D'où vient cet intérêt?

« C'est mon épouse et sa famille qui nous ont fait découvrir cette culture. Elle et moi n'avons pas d'origines indiennes, mais ça ne nous a pas empêchés de l'adopter. C'est vrai pour la nourriture, mais aussi pour la philosophie de vie. Par exemple, nous faisons beaucoup de méditation et de yoga. Ça permet de réfléchir et de gérer le stress. Tout ça fait maintenant partie de ma vie. »

7. Avez-vous un mantra particulier?

« Oui! En anglais, je dirais « what goes around comes around » - ce qui pourrait se traduire par « on récolte ce que l'on sème ». En d'autres mots, si on réalise de bonnes actions, alors de bonnes actions viendront vers nous par la suite ensuite. C'est le concept à la base du Karma, et je l'applique dans ma vie de tous les jours. »

Entreprise : Lalakava

  • Site Web : http://www.prasadayurveda.com/
  • Nom :Christopher Vavatsikos
  • Âge : 44 ans
  • Surnom : Chris
  • Année de création de l'entreprise : 2014
  • Nombre d'employés : 2 associés

--

L'entreprise Lalakava est soutenue par PME MTL Grand Sud-Ouest

Recevez nos contenus exclusifs par courriel