Trouver les experts de votre territoire

Entrez le code postal de votre entreprise ou sélectionnez votre pôle de services

  1. West-Island 1675, autoroute Transcanadienne
    Bureau 301
    Dorval, QC H9P 1J1
    514 426-2888
  2. Centre-Ouest 1350, rue Mazurette
    Bureau 400
    Montréal, QC H4N 1H2
    514 858-1018
  3. Grand Sud-Ouest 3617, rue Wellington
    Verdun, QC H4G 1T9
    514 765-7060
  4. Centre-Ville 630, rue Sherbrooke Ouest
    Bureau 700
    Montréal, QC H3A 1E4
    514 879-0555
  5. Centre-Est 6224, rue Saint-Hubert
    Montréal, (Québec) H2S 2M2
    514 723-0030
  6. Est-de-l'Île 7305, boulevard Henri-Bourassa Est
    Bureau 200
    Montréal, QC H1E 2Z6
    514 494-2606
Trouver votre pôle

DressYou réinvente le magasinage de mode

Défi d’entrepreneur | 10 mars 2020

DressYou récupère à sa façon un phénomène répandu dans les réseaux sociaux pour en faire une plateforme de mode au service des consommateurs. Cette jeune entreprise simplifie le processus d’achat d’articles vestimentaires tout en offrant aux gens ordinaires un incitatif à afficher leurs styles.

Les réseaux sociaux génèrent chaque jour une quantité remarquable d’égoportraits dans lesquels des gens, connus ou non, exhibent leurs plus récents vêtements. Devant une telle abondance, bien des internautes y trouvent souvent des pièces qui les intéressent. Toutefois, il n’est pas toujours facile pour eux de connaître la marque desdits vêtements ainsi que les boutiques où ils sont vendus.

C’est là qu’intervient la plateforme montréalaise DressYou, qui se donne comme mission de révolutionner la manière de magasiner en ligne. « On se voit comme un marché public où les consommateurs du web dénichent des styles à leur goût, puis découvrent aisément l’endroit où ils peuvent se procurer les articles de mode qu’ils désirent », explique Jean-Christophe Dubé, son président, chef de la direction et cofondateur.

Le magasinage simplifié

Le modèle d’affaires de DressYou est axé sur le paiement par transaction, indique Carine Jamieson-St-Amand, cofondatrice et directrice principale du marketing de DressYou. Ainsi, un utilisateur inscrit ses photos sur la plateforme en identifiant les vêtements qu’il y porte parmi les boutiques partenaires du site. Par la suite, lorsqu’un acheteur s’intéresse à l’un ou à plusieurs des articles, il n’a qu’à cliquer dessus pour en sélectionner la quantité, la taille, la couleur et la longueur. Une fois les vêtements achetés, le « créateur de contenu » reçoit une redevance à raison de 5 % du prix du morceau vendu. Ces derniers sont toujours affichés au même prix que sur le site des magasins d’où ils proviennent.

Sur la photo, les cofondateurs Carine Jamieson-St-Amand, Jean-Christophe Dubé et Ricky Marcelin.

Avec son outil facilitant et simplifiant le magasinage, DressYou permet aux acheteurs de trouver en un clic des réponses à des questions comme « Que portes-tu? » et « Ça vient de quel endroit? ». De cette manière, elle leur évite de se retrouver pris dans une démarche longue et complexe pour dénicher le vêtement désiré.

« Au moment de me lancer en affaires, je ne voulais pas simplement créer une entreprise qui s’ajouterait à celles existantes, dit Jean-Christophe Dubé. J’ai donc mené des recherches afin d’identifier un problème concret que mon éventuelle organisation allait pouvoir solutionner. »

Viser l’authenticité

Si des fabricants concluent souvent des ententes onéreuses avec des personnalités célèbres pour qu’elles s’affichent avec leurs marques sur des réseaux comme Instagram, DressYou s’intéresse davantage aux nano-influenceurs. Loin des Kylie Jenner et Kim Kardashian (qui comptent respectivement 163 et 161 millions d’adeptes sur Instagram), ces gens compensent une popularité moindre par d’autres attributs. « Les nano-influenceurs sont davantage associés à l’authenticité et à l’engagement », estime Carine Jamieson-St-Amand.

D’ailleurs, DressYou se veut hautement démocratique puisque n’importe qui peut y déposer ses images et photos. De fait, on y encourage la diversité corporelle, des styles et des nationalités, question de confirmer cette quête d’authenticité. « Au lieu de magasiner en ligne parmi des photos de mannequins longilignes et mincissimes, DressYou met de l’avant des images de "vrai monde" avec des formes différentes et de tout horizon », peut-on lire sur le site de l’entreprise.

La crédibilité des grands noms

Alors qu’elle comptait sept commerces à son lancement en mai 2019, DressYou en regroupe maintenant une quarantaine, dont des joueurs majeurs comme Jack & Jones, Vero Moda, Gibou, Original Au Coton, Only ainsi que Pilgrim, Horace Jewwelry, Deux Lions, June Swimwear, Sokoloff Lingerie et Cokluch. Les deux entrepreneurs souhaitent rassembler d’ici la fin de l’année 100 000 utilisateurs en plus d’une centaine de boutiques, « dont une vingtaine de grands noms ». Ils justifient leur optimisme en évoquant, sur une plus grande échelle, le succès de la plateforme américaine Like to Know It, qui a démontré la viabilité du concept. « De plus, nous avions validé celui-ci au départ avec des marques comme Aldo et Dynamite. »

Comment PME MTL a fait la différence pour DressYou

« Dès le départ, nous avons senti une belle confiance et une bonne synergie avec PME MTL. Son équipe nous a notamment donné accès à une liste de gens qui financent des joueurs dans l’industrie de la mode. Elle nous a aussi accompagnés à des étapes cruciales comme le montage financier et l’analyse financière. Cela nous a permis de mettre encore plus d’effort dans le développement de la clientèle, le nerf de la guerre pour nous. »

--

DressYou est soutenue par PME MTL Centre-Ouest.

Recevez nos contenus exclusifs par courriel