Trouver les experts de votre territoire

Entrez le code postal de votre entreprise ou sélectionnez votre pôle de services

  1. West-Island 1675, autoroute Transcanadienne
    Bureau 301
    Dorval, QC H9P 1J1
    514 426-2888
  2. Centre-Ouest 1350, rue Mazurette
    Bureau 400
    Montréal, QC H4N 1H2
    514 858-1018
  3. Grand Sud-Ouest 3617, rue Wellington
    Verdun, QC H4G 1T9
    514 765-7060
  4. Centre-Ville 630, rue Sherbrooke Ouest
    Bureau 700
    Montréal, QC H3A 1E4
    514 879-0555
  5. Centre-Est 6224, rue Saint-Hubert
    Montréal, (Québec) H2S 2M2
    514 723-0030
  6. Est-de-l'Île 7305, boulevard Henri-Bourassa Est
    Bureau 200
    Montréal, QC H1E 2Z6
    514 494-2606
Trouver votre pôle

Faire appel à des consultants pour développer son entreprise

Défi d’entrepreneur | 29 août 2017

Atteindre la rentabilité et la pérennité grâce à des consultants externes

Une entreprise d’économie sociale qui est à la fois pérenne et rentable ; tel est le défi quotidien de Martin Rouillard, ​directeur de Collection Innova. En excluant les subventions dont son OBNL profite, voici comment cet ancien comptable s’y est pris pour éviter la faillite de l’entreprise, la redresser et la mener vers la rentabilité. 

Collection Innova fabrique des vêtements (pantalons, chemises, robes et autres polos) pour les personnes en perte d’autonomie. Ses produits, vendus sous la marque Collection Chic chez vous, trouvent preneurs dans la grande région de Montréal. L’entreprise emploie près de 50 personnes, dont 70 % ont des problèmes de santé mentale (schizophrénie, dépression, anxiété, etc.), d’où son statut d’OBNL. 

Accéder à des expertises manquantes

Respectés par les uns, conspués par les autres, les consultants ont joué un rôle déterminant dans l’avenir de cette PME. Et ce, à plusieurs égards.

« La Caisse d’économie solidaire Desjardins nous a conseillé de nous inscrire à un programme offert par Emploi Québec pour payer les honoraires professionnels des firmes de consultants. Nous avons fait appel à deux spécialistes : un en ressources humaines, l’autre en achat d’entreprises », explique Martin Rouillard. 

L’expert en RH a notamment permis de mettre fin à l’important roulement d’employés en rédigeant des descriptions de tâches, en évaluant celles-ci, en redéfinissant les rôles de chacun, en inculquant les concepts d’équité salariale, etc. 

Quant à l’expert appelé en renfort dans la foulée d’une transaction qui aurait pu faire péricliter l’OBNL, son rôle a été déterminant. C’est en effet au moment où elle a acheté le détaillant qui écoulait la plupart de ses vêtements que Collection Innova a failli se tirer dans le pied.

« C’est surtout après la transaction (de 450 000 $ ; NDLR) que la consultante nous a beaucoup aidés. Nous avions un gros inventaire et nous avons acheté une entreprise qui avait elle aussi un gros inventaire. Un énorme travail a été fait au niveau des stocks et des matières premières. Et on a tout informatisé pour connaître les inventaires en temps réel. »

Implanter une stratégie numérique

Comme tout bon fabricant-détaillant, Collection Innova a pris le virage du commerce électronique. Après une première année de ventes d’environ 11 000 $ sur le web, l’entreprise d’économie sociale devrait dépasser les 80 000 $ cette année. Sur un chiffre d’affaires de 1,8 million, ça peut sembler peu, mais c’est encourageant, note Martin Rouillard. 

« On vend 90 % de notre production au Québec, dit-il. On veut maintenant se développer en Ontario et c’est entre autres par notre site transactionnel qu’on va y arriver. On fait de la publicité ciblée, on envoie des catalogues dans l’équivalent des CHSLD ontariens, etc. »

Déterminer ses besoins

Encore une fois, Collection Innova a fait appel à un consultant pour son déploiement web. « Il nous aide entre autres à améliorer notre site et à faire notre catalogue. Et il n’est pas payé par Emploi Québec cette fois-ci; nous assumons pleinement les coûts de ses services », précise le gestionnaire.

Même si une poignée de consultants ont aidé Martin Rouillard et sa bande à traverser la tempête et donc à éviter le pire, ce type de professionnels n’est pas une panacée. 

Un consultant est un outil à double tranchant. Tu dois le challenger. Certains consultants peuvent faire n’importe quoi quand leur mandat n’est pas clair

« Un consultant, n’est pas Dieu, explique le dirigeant de l’OBNL. Un consultant ne doit pas faire passer ses idées. Un budget de 50 000 $ à 60 000 $ peut être dépensé en moins de deux mois. Tu dois challenger ton consultant. C’est toi, le client, en bout de ligne qui sais ce qu’il veut. Un consultant est un outil à double tranchant. Tu dois le challenger. Certains consultants peuvent faire n’importe quoi quand leur mandat n’est pas clair. »

Cela dit, M. Rouillard a, de toute évidence, fait ses devoirs en expliquant clairement à trois consultants ce qu’il voulait. Collection Innova a non seulement renoué avec la croissance, la voilà qui lorgne désormais de nouveaux marchés. Et cela, en gardant ses employés plus longtemps et en trouvant le moyen de motiver ses troupes et d’augmenter la productivité des travailleurs qu’elle prend en charge en tant qu’OBNL. 

--
Collection Innova est soutenue par PME MTL Centre-Est