Trouver les experts de votre territoire

Entrez le code postal de votre entreprise ou sélectionnez votre pôle de services

  1. West-Island 1675, autoroute Transcanadienne
    Bureau 301
    Dorval, QC H9P 1J1
    514 426-2888
  2. Centre-Ouest 1350, rue Mazurette
    Bureau 400
    Montréal, QC H4N 1H2
    514 858-1018
  3. Grand Sud-Ouest 3617, rue Wellington
    Verdun, QC H4G 1T9
    514 765-7060
  4. Centre-Ville 630, rue Sherbrooke Ouest
    Bureau 700
    Montréal, QC H3A 1E4
    514 879-0555
  5. Centre-Est 6224, rue Saint-Hubert
    Montréal, (Québec) H2S 2M2
    514 723-0030
  6. Est-de-l'Île 7305, boulevard Henri-Bourassa Est
    Bureau 200
    Montréal, QC H1E 2Z6
    514 494-2606
Trouver votre pôle

GRAD4 : Un outil destiné à une industrie mal servie

Défi d’entrepreneur | 14 janv. 2021

Avec sa plateforme innovatrice, GRAD4 aide les entreprises à trouver des fournisseurs dans l’usinage CNC. Non seulement elle rapproche les manufacturiers et les fournisseurs, mais elle procure une vitrine aux sociétés d’ici.

Jusqu’à tout récemment, une entreprise québécoise en quête d’un sous-traitant spécialisé dans l’usinage CNC - qui utilise les dernières techniques de commande numérique par calculateur - devait mener des recherches sur Internet pour découvrir les joueurs pouvant la servir. Certes, il existait quelques banques de données obsolètes, mais on ne trouvait aucun répertoire complet et actualisé regroupant de tels fournisseurs.

Les intéressés lançaient aussi des appels d’offres à des organisations trop petites pour exercer une vigie sur de telles occasions d’affaires. Par conséquent, elles y réagissaient avec plusieurs semaines de retard ou n’y répondaient même pas. À l’opposé, un demandeur se retrouvait à gérer l’envoi d’appels d’offres à 3 ou 4 fournisseurs qui fonctionnent tous différemment, et parfois même avec des outils désuets. Ainsi, l’information était décentralisée et la tâche colossale pour les entreprises manufacturières qui ne contactait pourtant que quelques fournisseurs.

Faciliter et accélérer

Puis, au début de 2019, Nicolas Gauthier, jeune entrepreneur de 22 ans à l’époque, a mis sur pied avec 3 associés, Félix Bélisle, Yacine Mahdid et Karim Besbes, une plateforme en ligne donnant accès à un réseau d’experts en usinage CNC.

Parce qu’il centralise toute l’information nécessaire, l’outil permet aux utilisateurs de réaliser en quelques clics ce qui prenait auparavant plusieurs heures. En plus de faciliter les recherches lors de l’octroi de contrats et de mandats, son produit solutionne d’autres enjeux majeurs dans l’industrie.

Jadis, les clients d’ici sélectionnaient souvent des partenaires étrangers, car ils ignoraient l’existence de firmes locales pouvant les servir, déplore le vice-président, développement des affaires. De plus, quand ils recouraient à des plateformes américaines, lesquelles se prennent de larges commissions, ils se retrouvaient avec des factures 3,5 fois plus élevées que ce qu’ils paient désormais avec nous.

Recourir au savoir-faire québécois

Au Québec seulement, le secteur de la transformation des métaux représente environ cinq milliards $ par an. « Tant dans le savoir-faire que dans l’outillage, le Québec est très concurrentiel avec n’importe quel marché dans le monde, précise Nicolas Gauthier. Donc, notre système vise à aider chaque chercheur à trouver la bonne personne et la bonne machine pour exécuter sa commande. Les ressources existent ici, il n’est plus nécessaire de les solliciter ailleurs. »

Le dirigeant parle en connaissance de cause, lui dont le père a fondé la marque Devinci, qui fabrique encore fièrement ses vélos au Québec et qui perce à l’international. D’ailleurs, les bicyclettes BIXI de Montréal sont produites à Chicoutimi, de l’usinage à l’assemblage complet, en passant par la peinture.

Un outil toujours en évolution

En date de novembre dernier, 171 fournisseurs de services et plus de 300 acheteurs étaient inscrits sur la plateforme de GRAD4. L’accès à celle-ci est gratuit, car l’entreprise la veut la plus représentative possible de son milieu. Donc, pas question d’y exiger des frais d’entrée qui pourraient inciter certains à ne pas y être présents.

En plus, cette démocratisation sert l’outil lui-même, car les utilisateurs sont invités à y fournir leurs avis, un peu comme les plateformes permettant d’évaluer les restaurants et hôtels. De nouvelles fonctionnalités apparaissent aussi toutes les deux semaines.

Un exemple récent : au lieu d’obliger les utilisateurs à devoir visualiser des modèles 3D dans un logiciel distinct, GRAD4 leur permet maintenant de voir ces modèles en 3D directement sur le navigateur. Ici, l’idée demeure d’exploiter un système toujours plus précis et performant qui permet de sélectionner des fournisseurs selon des critères personnalisés : degré de précision des travaux, coûts, délais, machinerie employée, etc.

Modèle applicable à d’autres industries

Dès sa première année, l’entreprise a permis de conserver au Québec un quart de millions de dollars qui auraient précédemment été investis auprès de sociétés chinoises. Parmi les organisations ayant adopté la plateforme de GRAD4, notons Camso, Domtar, Vention et Bombardier Produits récréatifs. Sa réussite dépasse les attentes au point où ses dirigeants explorent les avenues d’affaires aux États-Unis afin d’y étendre les activités de la plateforme. Des accords sont en discussion, entre autres avec une association professionnelle au Michigan. « Dans cet État, l’industrie est disparate. Les entreprises doivent parfois chercher des partenaires sur des forums en ligne où il est impossible de monitorer l’information. »

D’autres accords du genre devraient être scellés au début de 2021. « Nous sommes actuellement dans une ronde de financement, ce qui nous permettra d’explorer plus en profondeur le marché américain et l’Ontario », confie Nicolas Gauthier.

Et à plus long terme, doit-on s’attendre à voir GRAD4 dupliquer sa solution à d’autres secteurs manufacturiers? 

Sans doute, répond le dirigeant. Nous avons opté pour le domaine dans l’usinage CNC parce que la courbe d’apprentissage aurait été trop longue dans d’autres secteurs. Cela dit, nous ne développons pas un produit, mais des connaissances, une expertise à l’interne et un réseau de fournisseurs dans un créneau précis. Par conséquent, lorsque le moment sera venu, nous souhaitons appliquer GRAD4 à d’autres milieux, comme celui de la transformation du plastique. Un tel accent au départ nous permet de mieux répondre aux besoins spécifiques de ce marché. 

Comment PME MTL a fait la différence pour GRAD4

« L’apport de PME MTL nous a particulièrement servis à l’étape de la production de notre plan d’affaires et de notre modèle financier. De plus, notre équipe de direction est très jeune, le membre le plus âgé étant dans la trentaine. Par conséquent, nous valorisons beaucoup la culture des mentors, lesquels nous apportent énormément. Sur ce plan, PME MTL nous donne accès à un réseau de mentors dans différentes disciplines, dont le marketing. Enfin, nous sommes conscients de ne pas pouvoir être bons dans tout. À ce chapitre, PME MTL nous permet d’éviter des trappes qui pourraient nous ralentir. »

--

GRAD4 est soutenue par PME MTL Grand Sud-Ouest. Pour le financement de son projet, l'entreprise a eu accès au fonds d’investissement qui soutient la commercialisation des innovations.

Recevez nos contenus exclusifs par courriel