Défi d’entrepreneur | 22 janvier 2019

La Route de Champlain, trouver sa voie avec une entreprise d'économie sociale

Christian Desautels en a passé des étés sur le bord de la Rivière-des-Prairies à guetter l’arrivée de clients potentiels. Un travail tissé de patience et d’un brin d’idéalisme qui a finalement conduit à la création de La Route de Champlain. Voici le récit d’un passionné de plein air qui a trouvé sa voie en démarrant une entreprise d’économie sociale.

L’histoire débute en 2008. Citoyen de Montréal-Nord et amoureux des grands espaces, Christian Desautels pilote alors sa petite entreprise de plein air. Il organise notamment des sorties en nature pour les touristes et les écoliers.

Cette année-là, il lance aussi pour la première fois l’idée de créer une entreprise qui donnerait accès à la Rivière-des-Prairies aux citoyens de son arrondissement.

« On me regardait comme si j’étais un extra-terrestre. Mais avec le temps, l’idée a fait son chemin. »  
Quatre ans plus tard, on l’autorise finalement à démarrer un projet pilote en bordure de rivière au parc Aimé-Léonard. Après avoir acheté une flotte de kayaks, Christian Desautels s’y installe trois étés durant.
 
« Chaque jour, c’était la même routine, explique le père de famille de 42 ans. Je sortais un panneau amovible, j’étalais les kayaks sur le gazon, puis j’attendais. » Sans argent pour gagner en visibilité, il attend patiemment que les curieux viennent à lui. Souvent, en vain. « Il y a eu des moments où j’ai voulu tout lâcher », reconnaît-il.

Un événement qui va tout changer

Puis, arrive 2015. Pour souligner ses 100 ans, l’arrondissement de Montréal-Nord met de l’avant une série de projets. Christian Desautels en profite pour suggérer une « fête de la rivière » permettant aux citoyens d’accéder à la rivière des Prairies.
 
« On a loué un quai et des pontons, puis on a donné l’accès gratuit aux citoyens le temps d’une fin de semaine », relate-t-il. L’opération s’avère un véritable succès. En deux jours, le site accueille pas moins de 1 500 visiteurs! « Ça a allumé des lumières chez beaucoup de personnes », ajoute-t-il.
 
Fort de ce succès, l’entrepreneur met de côté son entreprise personnelle pour fonder un an plus tard l’entreprise d’économie sociale La Route de Champlain, appuyée par un investissement de 150 000 dollars. Sa vocation : développer des activités récréotouristiques tout autour de l’île de Montréal.
Christian Desautels, de son côté, travaille déjà à financer les prochaines années d’activité de son entreprise, la recherche d’enveloppes budgétaires représentant « un immense défi » pour les entreprises d’économie sociale, selon lui.
 
« Je suis arrivé à un point où les créanciers appelaient à la maison, dit-il. C’était intenable, mais j’ai senti l’appui de la mairesse Christine Black, et ça a finalement débloqué. »
 
La Route de Champlain profite aujourd’hui d’investissements récurrents qui proviennent entre autres de l’arrondissement de Montréal-Nord ainsi que du Fonds Vert du gouvernement provincial. Ces fonds permettent à l’organisme d’offrir une tarification de base qui facilite l’accessibilité. 

L’organisme étale désormais ses activités sur 3 saisons et demie, et fournit du travail à 23 employés. 

--

L'entreprise La Route de Champlain est soutenue par PME MTL Est-de-l'Île.