Trouver les experts de votre territoire

Entrez le code postal de votre entreprise ou sélectionnez votre pôle de services

  1. West-Island 1675, autoroute Transcanadienne
    Bureau 301
    Dorval, QC H9P 1J1
    514 426-2888
  2. Centre-Ouest 1350, rue Mazurette
    Bureau 400
    Montréal, QC H4N 1H2
    514 858-1018
  3. Grand Sud-Ouest 3617, rue Wellington
    Verdun, QC H4G 1T9
    514 765-7060
  4. Centre-Ville 630, rue Sherbrooke Ouest
    Bureau 700
    Montréal, QC H3A 1E4
    514 879-0555
  5. Centre-Est 6224, rue Saint-Hubert
    Montréal, (Québec) H2S 2M2
    514 723-0030
  6. Est-de-l'Île 7305, boulevard Henri-Bourassa Est
    Bureau 200
    Montréal, QC H1E 2Z6
    514 494-2606
Trouver votre pôle

La Tasse: sauver la planète… un café à la fois

Défi d’entrepreneur | 5 juin 2019

Avec La Tasse, les citoyens et les commerçants transforment une action banale du quotidien afin de poser en simultané un geste concret et efficace pour l’environnement.

À l’été 2017, des propriétaires de cafés montréalais ont eu l’idée de mettre en place un système de dépôt pour les contenants réutilisables de boissons à emporter. Au fil des mois, des baristas et des étudiants en environnement se sont joints à eux. Un an plus tard, le projet La Tasse était lancé en phase test dans 10 cafés du quartier Villeray.

Aujourd’hui, l’OBNL gère ainsi un système de consigne de tasses réutilisables qui vise à réduire la quantité de contenants à emploi unique sur le marché. Pour y participer, il suffit de se procurer une tasse identifiée en polypropylène à 5 $ dans un établissement membre. Puis, après s’en être servi, on peut la conserver pour la réemployer, l’échanger contre une tasse propre en vue de sa prochaine consommation ou encore se faire rembourser son dépôt.

Un projet de quartier qui s'étend à l'échelle du Québec

La Tasse rassemble actuellement près de 200 cafés de la région de Montréal, mais aussi au Saguenay, en Abitibi, dans le Bas-St-Laurent et même en Gaspésie. Cela en fait déjà le plus gros projet du genre au monde, car, seules des initiatives très locales avaient auparavant été retracées, entre autres en Allemagne. Et le concept n’attire pas que des établissements indépendants, car au nombre des adhérents, l’on compte trois succursales de la chaîne de restaurants McDonald’s. De plus, 12 autres demandes d’adhésion de franchisés de la marque sont en attente.

N’est-il pas étonnant que de grands joueurs s’associent au projet, même au prix de faire disparaître des rues des milliers de contenants véhiculant leur logo et leur image de marque? « Ces images ne se trouvent pas sur un objet, elles se trouvent sur un déchet », tranche Aurore Courtieux-Boinot, chargée de projet de La Tasse.

Au Canada, entre 1,5 et 2 milliards de gobelets à emploi unique seraient consommés chaque année. Ils ont une durée de vie moyenne de 13 minutes, et comme ils ne sont pas acceptés dans la collecte sélective de recyclage, ils augmentent le volume de déchets.

Une tasse réutilisable en élimine 120 jetables

S’il est encore trop tôt pour quantifier le nombre de ces contenants jetables qui évitent désormais le chemin du dépotoir grâce à La Tasse, Aurore Courtieux-Boinot évoque des chiffres évocateurs. « Nous avons sondé les utilisateurs de La tasse, y compris ceux qui possèdent normalement une tasse réutilisable, pour déterminer dans quelles proportions la tasse en consigne vient remplacer un gobelet jetable. Les résultats indiquent qu'un buveur de café pour emporter quotidien éviterait 120 gobelets jetables par année grâce à La Tasse. Les buveurs occasionnels sauveraient pour leur part 75 gobelets jetables par an avec le système La tasse. »

La Tasse : une idée qui suscite l’intérêt ailleurs 

Encore à ses balbutiements, La Tasse a reçu dès sa première semaine d’existence des demandes d’information de gens et de commerçants désireux d’y participer. Depuis, des demandes sont provenues d’Ottawa, de Calgary, de la Colombie-Britannique et même de la Belgique afin d’implanter un service identique dans ces régions. Uniquement pour soutenir la demande locale au Québec, les dirigeants du groupe prévoient que 5000 tasses seront déjà en circulation dès 2020.

Aurore Courtieux-Boinot y voit là une confirmation de la pertinence de l’initiative et, surtout, une possibilité d’étendre géographiquement l’idée davantage que l’organisation elle-même.

Notre objectif n’est pas de grossir à l’échelle pancanadienne ou nord-américaine, mais bien d’encourager d’autres groupes à s’implanter dans leur communauté en reprenant notre concept. 

De fait, La Tasse s’inscrit non pas comme un projet isolé, mais dans un mouvement plus global. Ainsi, en février dernier, le groupe à son origine a mis sur pied CRPE (Cafés et restaurants pour l’environnement) La Vague, un OBNL consacré à l’écoresponsabilité plus générale dans les cafés et dans le secteur de la restauration.

Sur ce plan, PME MTL a contribué financièrement au démarrage réussi de La Tasse. De plus, PME MTL a aidé l’OBNL en répondant à ses besoins de coaching, en lui permettant de se préparer à une expansion rapide et en lui fournissant des outils pour administrer un budget sur plusieurs années, question de gérer sa croissance.

Découvrez comment nos experts en développement durable peuvent vous aider.

--

La Tasse est soutenue par PME MTL Centre-Est 

Recevez nos contenus exclusifs par courriel