Trouver les experts de votre territoire

Entrez le code postal de votre entreprise ou sélectionnez votre pôle de services

  1. West-Island 1675, autoroute Transcanadienne
    Bureau 301
    Dorval, QC H9P 1J1
    514 426-2888
  2. Centre-Ouest 1350, rue Mazurette
    Bureau 400
    Montréal, QC H4N 1H2
    514 858-1018
  3. Grand Sud-Ouest 3617, rue Wellington
    Verdun, QC H4G 1T9
    514 765-7060
  4. Centre-Ville 630, rue Sherbrooke Ouest
    Bureau 700
    Montréal, QC H3A 1E4
    514 879-0555
  5. Centre-Est 6224, rue Saint-Hubert
    Montréal, QC H2S 2M2
    514 723-0030
  6. Est-de-l'Île 7305, boulevard Henri-Bourassa Est
    Bureau 200
    Montréal, QC H1E 2Z6
    514 494-2606
Trouver votre pôle

Orchestrer sa croissance

Défi d’entrepreneur | 6 sept. 2017

De l'idée au développement des marchés

Au départ, ce n’était que l’affaire de deux colocataires. Aujourd’hui, POTLOC occupe une vingtaine d’employés sur deux continents. Rodolphe Barrère, cofondateur de l’entreprise, explique comment il s’y est pris pour gérer pareille croissance sans que son entreprise perde l’âme qui l’animait à ses tout débuts.

POTLOC, c’est l’histoire de deux Français, Rodolphe Barrère et Louis Delaoustre, à la fois étudiants à HEC Montréal et colocataires. L’idée de leur entreprise leur est venue en observant tout simplement ce qui se passait dans leur quartier, le Plateau-Mont-Royal.

Valider son marché

« On voyait des commerces ouvrir et on se disait « ça ne marchera pas », raconte Rodolphe Barrère. Et quelques semaines après, le commerce avait fermé.

« C’est là qu’on s’est dit qu’on pourrait sans doute aider les commerçants à s’installer aux bons endroits, simplement en profitant de l’intelligence collective locale, ajoute-t-il. Si à deux têtes on pouvait prédire le sort d’un commerce, imaginez ce que pourraient prédire une centaine ou un millier d’individus. »

C’était en 2013. Pour tester leur idée « d’étude de marché inversée », les deux entrepreneurs s’installent dans un local vide, et demandent aux passants de leur expliquer ce qu’ils verraient bien à cet endroit.

« On a utilisé ce genre d’approche pendant 1 an, explique le président de POTLOC. Sans le savoir, on travaillait de la bonne façon: en interrogeant directement des milliers de personnes, on a appris plein de choses sur les futurs utilisateurs de notre plateforme.

« Par exemple, on a compris que les gens étaient réticents à nous donner leur adresse, mais pas leur code postal, ajoute-t-il. Dans le fond, c’était la seule information qu’il nous fallait vraiment, alors lorsqu’est venu le temps de créer notre plateforme Web, on s’est limité à demander cette information. »

Cette plateforme Web a éventuellement permis de sonder les habitants de différents quartiers de Montréal. C’est aujourd’hui l’outil principal de POTLOC. Grâce à lui, l’entreprise approche aujourd’hui avec les résultats de ces sondages 3 types de clients: des grandes bannières commerciales, des centres commerciaux et des municipalités.
En tout, ils sont maintenant 20 employés à y travailler.

Choisir judicieusement ses employés

Au fil des embauches, Rodolphe Barrère a vite compris qu’il allait avoir moins d’emprise sur POTLOC et qu’il devait mettre de l’avant les valeurs phares de l’entreprise pour que celle-ci ne s’égare pas.

« On ne s’est pas assis un jour en se demandant c’est quoi nos valeurs?, explique-t-il. Mais on s’est demandé de quelle façon on allait les exprimer, et par quelles personnes dans l’équipe on allait les incarner et les transmettre. »

Définir ses valeurs clés

À chaque fois que j’ai une décision à prendre, je la confronte à chacune de ces valeurs pour voir si ça cadre avec qui nous sommes

La réflexion a permis de mettre de l’avant 4 valeurs.

POTLOC mise par exemple sur l’éducation. « Dès qu’on se pose une question, on fouille Internet et on commande un livre qui répond à cette question », explique M. Barrère. Ses employés ont même un budget illimité pour l’achat de livres.

S’ajoutent aussi les valeurs de la transparence et de l’esprit d’équipe. Les employés sont tenus au courant de tout ce qui se trame au niveau décisionnel chez POTLOC. L’entreprise tente aussi de recréer une ambiance familiale où il fait bon travailler.

À ces trois valeurs s’ajoute celle de l’ambition. Car Rodolphe Barrère ne s’en cache pas, il veut que son entreprise dépasse éventuellement les 50 employés, puis les 500. « On veut être le prochain Airbnb », lance-t-il.

« À chaque fois que j’ai une décision à prendre, je la confronte à chacune de ces valeurs pour voir si ça cadre avec qui nous sommes, explique l’entrepreneur. C’est notre étoile du berger. Ça conditionne tout. »

Après avoir ouvert un bureau en France, l’entreprise visera dans l’année à s’implanter à Toronto, puis aux États-Unis en 2018-2019.

--
POTLOC est soutenue par PME MTL Centre-Ville