Défi d’entrepreneur | 18 septembre 2018

Proposer à tous de faire du ski alpin avec Pente à Neige

Faire aimer l’hiver à tous les Montréalais, voilà la mission que Estéban Dravet a confié à l’organisation Pente à Neige. Le fondateur souhaite créer des lieux de rassemblement pour célébrer l’hiver et démocratiser ses sports d'hiver. L’organisme a réaménagé un parc du Sud-Ouest de Montréal (métro Angrignon) pour permettre aux Montréalais de s’initier aux sports de glisse sans avoir à quitter l’île. Un succès qu’il doit à une bonne préparation et à une solide équipe.

Estéban Dravet guette du coin de l’œil les enneigeurs pendant qu’il se prête au jeu d’une entrevue en cette soirée de janvier post-verglas.  « Tout a gelé en bas de piste, raconte-t-il le sourire aux lèvres. On n’avait pas prévu pareil scénario. »

Depuis décembre dernier, son équipe et lui aménagent une pente du parc Ignace-Bourget dans le quartier Ville-Émard. Un endroit connu de certains comme la « butte Newman ».

Un OBNL qui initie aux sports de glisse plusieurs quartiers

Pente à Neige a aménagé l’endroit tel un centre de ski format réduit en plus d’y créer la plus grande piste de glissade sur tubes de l’île de Montréal. Un tapis est venu remplacer le remonte-pente en « T » qui s’y trouvait autrefois. Une construction en bas de pente reçoit les gens qui souhaitent s’y réchauffer et prendre une boisson chaude. Une bibliothèque est même mise à disposition, tout comme un espace musée racontant l’histoire du ski à Montréal.

Saviez-vous que le ski alpin est né sur les versants du Mont-Royal en Amérique du Nord ?

L’OBNL propose à un prix raisonnable des leçons de ski et de planche à neige en compagnie d’un moniteur certifié. Un patrouilleur assure aussi la sécurité de l’endroit. « On a même aménagé un parc à neige, souligne Estéban Dravet. On veut offrir aux adolescents une alternative aux skateparks l’hiver. »

Ce dernier souhaitait d’abord mettre en valeur les versants du mont Royal pour y lancer ses activités. « C’est là où le ski alpin est né en Amérique du Nord », souligne d’ailleurs ce féru d’histoire. C’est finalement au parc Ignace-Bourget dans le Sud-ouest, lui aussi un lieu où les Montréalais ont longtemps pu skier, que le projet est né. 

« On a reçu le feu vert en mi-septembre, raconte le jeune trentenaire. À partir de ce moment, il a fallu travailler très fort pour tout mettre en place et embaucher d’un coup 15, puis 25 employés. »

Prendre les devants en se préparant

L’embauche de tout ce personnel avec un court délai ne constituait qu’un des défis auquel l’entreprise allait faire face. Trouver des techniciens pour gérer le service de location en bas de piste, créer un espace agréable en toutes conditions climatiques et dénicher les équipements nécessaires à rendre toute l’opération fonctionnelle s’ajoutaient aussi.

« Il n’y avait pas qu’une question de budget, ajoute Estéban Dravet. Il fallait aussi répondre à des standards techniques et s’assurer de régler tout ce qui concerne la santé et la sécurité. »

L’équipe fondatrice de Pente à Neige, Estéban Dravet, Maxellende Pycke et Didier Acier, les membres du CA et les équipes terrain a su mener le projet à bon port grâce à une bonne préparation.

Le défi de recruter dans de courts délais

Pour les embauches, PME MTL a donné un coup de main en faisant circuler certaines offres d’emploi et en offrant un soutien pour des entrevues. « On a aussi misé beaucoup sur le bouche-à-oreille en contactant des gens dans le milieu du ski », ajoute le fondateur de l’organisme.

C’est beaucoup de travail, mais offrir aux familles ces conditions de vie en ville est essentiel pour développer de saines habitudes de vie loin des écrans. 

Fort de sa première expérience, Estéban Dravet entrevoit déjà les prochaines années avec le sourire. 

« C’est beaucoup de travail, mais offrir aux familles ces conditions de vie en ville est essentiel pour développer de saines habitudes de vie, loin des écrans, même en hiver. Les enfants viennent ici rire et s’amuser ensemble, peu importe leur culture et leurs habitudes pendant l’hiver. Tu sens que ça sert à quelque chose », raconte celui qui ne finira pas sa journée de travail avant 21h00. 

Pente à Neige en bref

  • Équipe : Estéban Dravet, Maxellende Pycke et Didier Acier
  • Année de fondation : 2016
  • Nombre d’employés : 25
  • Ré-ouverture prévue le 21 décembre 2018 

-- 

La Pente à Neige est soutenue par PME MTL Centre-Ville