Industrie 4.0 : comment s’y prendre?

Parole d’expert! | 31 juil. 2019

Ce n’est pas un secret : les entreprises manufacturières montréalaises accusent un retard technologique les rendant moins concurrentielles sur le marché. Quelles sont les options pour moderniser la production et accélérer la transformation numérique des manufacturiers? Pablo Martinez, commissaire industriel à PME MTL Grand Sud-Ouest, propose plusieurs conseils pour amorcer le virage numérique de votre entreprise.

1. Entamez une réflexion stratégique digne de ce nom

Trop souvent, les entreprises manufacturières s’intéressent au virage numérique lorsqu’un problème survient, à la demande d’un client ou quand les ventes sont décevantes. Alors, leurs dirigeants se rendent dans une foire commerciale ou chez un fournisseur technologique pour dénicher une solution et hop!, c’est réglé. Erreur.

Ne prenez pas de décision trop rapidement : concevez d’abord un plan stratégique solide. Interrogez-vous sur la cause des inefficacités et explorez les tendances de votre marché, de vos concurrents locaux et internationaux. Le virage numérique est une occasion de repenser le modèle d’affaires de l’entreprise ou de déceler de nouvelles sources de revenus. À l’image d’une stratégie marketing, il est important de repérer d’abord les forces, les faiblesses, les occasions et les menaces.

Réfléchissez aux composantes stratégiques et informez-vous sur les différents programmes de soutien afin de créer un portefeuille technologique. Pensez à la gouvernance des données et à leur sensibilité ainsi qu’au processus de formation des employés avant de vous attaquer aux solutions tactiques plus précises comme la cybersécurité.

Après avoir produit un plan stratégique solide, vous serez alors en mesure d’évaluer adéquatement les solutions technologiques qui correspondent à vos besoins.

2. Tirez profit du savoir-faire de vos employés

Le virage numérique des entreprises manufacturières permet d’augmenter la productivité des employés en leur confiant des tâches à plus grande valeur ajoutée. La saisie de données, l’impression et la transmission manuelle des bons de fabrication, par exemple, peuvent facilement être automatisées.

Assurez-vous de bénéficier du savoir-faire de vos employés là où vous en avez vraiment besoin et où c’est plus motivant pour eux.

3. Définissez un échéancier flexible

Le déploiement d’un plan stratégique vient nécessairement avec un échéancier. Toutefois, le projet de virage numérique d’une entreprise doit être évolutif, « puisque les technologies numériques évoluent constamment elles aussi. La stratégie doit donc être vivante et en mouvement. Si vous l'élaborez sur cinq ans, soyez conscient qu’elle pourra devenir obsolète et qu’il faudra l’adapter au fil du temps et des innovations technologiques. Malgré tout, la planification reste un exercice très important », affirme Pablo Martinez.

4. Confiez votre virage numérique aux bonnes personnes

Est-ce plus facile de gérer le virage numérique à l’interne ou en faisant appel à des ressources externes? Selon le commissaire industriel, « cela dépend toujours du champ d’activité et de la taille de l’entreprise. Quand la maturité et la situation financière le permettent, il est plus facile de gérer le tout avec une équipe interne. Les employés connaissent bien l’entreprise, ses difficultés et ses moyens. Toutefois, lorsqu’il s’agit d’une petite entreprise en croissance, même si les dirigeants doivent être très impliqués, nous conseillons d’être épaulé par une équipe d’experts externes ».

Plusieurs organismes peuvent apporter un soutien important comme le CEFRIO, le CRIQ et certains centres de transfert technologique comme l’Institut de l’innovation en logistique du Québec ou Productique Québec.

5. Impliquez toutes les équipes

Pour que la transformation numérique de votre entreprise soit un succès, il est impératif d’inclure tous les départements dans la stratégie numérique, pas seulement l’équipe TI. Cela permet à vos employés d’apprivoiser les changements, de se préparer en conséquence et de mieux encadrer l’optimisation du processus manufacturier et des flux d’information.

Certaines manufacturières ont l’habitude de travailler en vase clos. En ajoutant une stratégie TI à celle de l’entreprise, on crée une nouvelle dimension qui permet de faciliter la circulation des informations entre les différents départements et d’éliminer les saisies inutiles. En intégrant les systèmes informatiques, il est possible de faire communiquer entre eux les logiciels de comptabilité, de ventes, de gestion de ressources et autres progiciels de gestion. Il est aussi envisageable de les faire communiquer directement avec la machinerie

6. Propulsez votre virage numérique avec PME MTL

Le Circuit 4.0 de PME MTL vise à accompagner les entreprises manufacturières du Grand Sud-Ouest et du West Island dans leur transformation numérique à travers de la formation et un accompagnement personnalisé par un expert en intégration de technologies en milieu manufacturier. Il offre aux entrepreneurs industriels l’occasion d’apprivoiser les technologies et de mettre en place un projet numérique.

« Le Circuit 4.0 permet aussi aux participants de vaincre leurs peurs des changements technologiques et de comprendre les enjeux technologiques et financiers. Nous les aidons également à mieux naviguer parmi les différents programmes de soutien offerts par les ministères et organismes publics », précise Pablo Martinez.

La première édition du programme ayant connu un succès, une deuxième cohorte devrait être formée en 2020. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à communiquer avec nous

--

Cet article a été rédigé en collaboration avec Pablo Martinez, commissaire industriel à PME MTL Grand Sud-Ouest.