Trouver les experts de votre territoire

Entrez le code postal de votre entreprise ou sélectionnez votre pôle de services

  1. West-Island 1675, autoroute Transcanadienne
    Bureau 301
    Dorval, QC H9P 1J1
    514 426-2888
  2. Centre-Ouest 1350, rue Mazurette
    Bureau 400
    Montréal, QC H4N 1H2
    514 858-1018
  3. Grand Sud-Ouest 3617, rue Wellington
    Verdun, QC H4G 1T9
    514 765-7060
  4. Centre-Ville 630, rue Sherbrooke Ouest
    Bureau 700
    Montréal, QC H3A 1E4
    514 879-0555
  5. Centre-Est 6224, rue Saint-Hubert
    Montréal, (Québec) H2S 2M2
    514 723-0030
  6. Est-de-l'Île 7305, boulevard Henri-Bourassa Est
    Bureau 200
    Montréal, QC H1E 2Z6
    514 494-2606
Trouver votre pôle

Bien gérer sa croissance, le défi de Lambert et fils

Défi d’entrepreneur | 6 juin 2018

Faire preuve d'intuition. Voilà un dicton que nous entendons régulièrement. Pour Samuel Lambert, de Lambert et fils, cet adage prend tout son sens dans l'exercice de ses fonctions.

Samuel Lambert s’est lancé dans l’aventure de Lambert et fils il y a sept ans, peu de temps après la naissance de son fils. Sans expérience ni formation dans le domaine, il a abordé le monde du design de façon intuitive et spontanée, en restaurant des antiquités, en particulier les lampes envers lesquelles il éprouvait une certaine affection. « J’aime le beau. Le luminaire, c’est un objet avec lequel nous pouvons attirer l’attention, d’autant plus que que nous pouvons en fabriquer facilement. Après quoi, nous avons décidé de lancer nos propres collections », affirme Samuel Lambert.

J’aime le beau. Le luminaire, c’est un objet avec lequel nous pouvons attirer l’attention, d’autant plus que que nous pouvons en fabriquer facilement. 

La pomme semble toutefois ne pas être tombée bien loin de l’arbre : le père de M. Lambert était potier. La fibre créatrice coulant un peu dans ses veines, Samuel Lambert a ainsi nommé sa boutique Lambert et fils, en voulant retrouver l’esprit de l’atelier de poterie de son défunt père.

Bien gérer sa croissance

La gestion de la croissance doit, sans l’ombre d’un doute, figurer sur la liste de bon nombre d’entrepreneurs. En ce qui concerne Samuel Lambert, la gestion de sa croissance correspond à un défi de tous les instants. À cela se greffe la prise de décision, sans mettre en péril des acquis. S’est-il déjà compromis dans une décision?

Pour les entrepreneurs, la gestion de sa croissance correspond à un défi de tous les instants, sans compter, la prise de décision.

Le créateur répond à la blague par la négative. « En affaires, il y a une forme de gambling. Tu joues sur une partie de tes acquis pour progresser. Or, il ne faut pas mettre tous ses gains dans la même poche, sinon on n’y arriverait pas, mentionne M. Lambert. Dans le monde du design, il ne faut jamais croire que nous sommes les meilleurs. Il faut toujours rester à l’affût », explique-t-il.

S’entourer d’une équipe hors du commun

Qui dit projet, dit équipe. Et Samuel Lambert a su s’entourer. De son propre aveu, son équipe lui est indispensable dans le succès que connaît son entreprise. « C’est en collectivité que nous devenons meilleurs », mentionne Samuel Lambert. « L’équipe représente en soi une famille, un peu comme les fils et les filles de Lambert. »

La proximité était un aspect fort important pour le créateur. Non seulement le lieu de son atelier est près de sa résidence, mais il est également près de celles de ses employés, qui habitent dans les environs du parc Jarry, dans le quartier Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. « Je voulais que mes employés puissent venir au travail à pied ou à bicyclette. Bien que nous déménagions prochainement, l’importance de la mobilité est quelque chose qui nous suivra. C’est sûr que nous pourrions payer moins cher dans un autre quartier, moins central, mais je perdrais des employés », affirme le créateur.

Se fixer des objectifs à atteindre

Tout entrepreneur a ses objectifs. Encore faut-il avoir l’énergie nécessaire pour les réaliser. Même si M. Lambert affirme se considérer très souvent en déséquilibre, il trouve tout de même le temps de s’évader pour passer des moments en famille dans son chalet au bord du fleuve dans la région de Kamouraska. Pour la prochaine année, Samuel Lambert compte bien passer au travers des multiples salons de design au cours desquels Lambert et fils s’assurera de bien présenter ses produits.

Le futur s’annonce radieux : la petite entreprise de Villeray cherchera à consolider ses modes de fabrication, ainsi qu’à percer des marchés à l’international, en particulier celui de l’Asie.

Comme quoi l’intuition peut mener à de grandes choses.

--

Lambert et fils est soutenu par PME MTL Centre-Est.

Recevez nos contenus exclusifs par courriel