La Cale : la naissance d’un pub écolo unique

Défi d’entrepreneur | 16 juil. 2019

Depuis janvier 2018, huit actionnaires déploient des efforts dans le but de mettre sur pied La Cale – pub zéro déchet. Après moult apprentissages, quelques irritants et des déceptions, ils voient enfin le fil d’arrivée.

Ouvrir un bar, c’est une chose. Lui attribuer quelques vertus écologiques, c’en est une autre. Mais chercher à en faire le tout premier pub zéro déchet de Montréal, cela relève d’une vocation. C’est avec cette vision que huit entrepreneurs se sont regroupés pour lancer La Cale. Ce pub, situé sur la Plaza St-Hubert, dans l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, désire se positionner comme une alternative écologique aux sorties gastronomiques et festives sans pour autant diminuer l’expérience divertissante. 

En attendant notre ouverture, nous avons été stratégiques dans nos communications. Cela nous a procuré de la notoriété tout en clarifiant notre positionnement écolo.

« La volonté de proposer un endroit écolo était présente dès le début de notre projet, explique Lann Déry, l’une des associés. Toutefois, nous avons décidé de ne pas faire les choses à moitié et de privilégier l’environnement dans tous les aspects, du choix des fournisseurs jusqu’à notre équipement en passant par les serviettes de table. »

L’idée derrière La Cale vise simplement à amener les consommateurs à modifier certains automatismes. « Quand on prend une boisson dans un bar, des articles comme le pic à glace, la serviette jetable et la paille – tous à utilisation unique – ne sont pas nécessaires. Nous cherchons donc à établir, tant chez les clients que pour nous-mêmes, de nouveaux rituels de consommation plus respectueux de l’environnement. »

Se servir des acquis du passé

L’expérience vécue par la dirigeante alors qu’elle était gestionnaire dans le secteur de la restauration l’a servie dans son apprentissage de nouvelle décideuse. « En plus d’avoir été témoin de gaspillages énormes dans ce milieu, j’ai constaté qu’il était difficile de faire changer les mauvaises habitudes d’un fournisseur une fois qu’elles sont bien implantées, dit-elle. Par conséquent, nous avons établi des politiques fermes au départ, car il est plus simple de corriger un irritant à sa source. »

Les leçons n’ont cependant pas toutes été aussi faciles. Ainsi, le report récent de l’ouverture de La Cale constitue un exemple à ce chapitre. « Nous avions annoncé à l’origine un lancement pour le printemps 2019, puisque c’était réaliste à l’automne passé. Or, les démarches avec les architectes et l’entrepreneur ont été plus longues que prévu. Par conséquent, nous avons dû décaler notre scénario d’origine. Ici, la leçon a été de nous fier davantage à notre instinct que d’écouter des gens de l’extérieur, aussi bien intentionnés qu’ils soient. »

Afficher vite ses couleurs

Un autre épisode comportant son lot d’irritants a été la transformation du local choisi pour installer La Cale. Non conforme au Code national du bâtiment, cette ancienne boutique de vêtements a nécessité énormément de travaux coûteux. Conséquence directe, l’équipe de direction du pub a dû composer avec les frais fixes du loyer mensuel sans pour autant bénéficier de revenus d’exploitation. « Avec du recul, il est clair qu’un fonds de roulement beaucoup plus important nous aurait évité bien des soucis », reconnaît Lann Déry.

Nous avons établi des politiques fermes au départ, car il est plus simple de corriger un irritant à sa source.

Toujours sur le plan financier, et à la recommandation des dirigeants de l’établissement Le 5e (un café zéro déchet situé dans l’arrondissement de Verdun), La Cale a mené avec succès l’an dernier une opération de sociofinancement. Alors que l’objectif initial avait été fixé à 10 000 $, la somme de 22 000 $ a été récoltée en seulement cinq semaines, signe manifeste que l’établissement compte déjà son lot de supporteurs.

« En attendant notre ouverture, nous avons été stratégiques dans nos communications, explique Lann Déry. Par exemple, nous avons décidé d’accoler l’expression "pub zéro déchet" au nom La Cale, question de bien faire ressortir son trait distinctif. De même, nous avons participé à l’édition 2018 du Festival Zéro Déchet, ce qui nous a procuré de la notoriété tout en clarifiant notre positionnement écolo. »

Une telle approche a valu au commerce encore non existant des reportages dans plusieurs grands médias, de même que des demandes de réservation pour des groupes ou des fêtes d’amis. « C’est certain qu’un positionnement axé sur l’environnement nous donne une image favorable dans le contexte actuel. Certes, il nous force à faire des choix parfois coûteux, comme faire tisser à la main nos serviettes de table au lieu de recourir à la version jetable. Ou encore, proposer des portions variables de nos mets afin d’éviter le gaspillage alimentaire. En revanche, il définit déjà La Cale comme un lieu différent, un endroit doté d’une vocation. »

Comment PME MTL a fait la différence pour La Cale

« Nous avons contacté PME MTL afin de solidifier notre plan d’affaires au moment où nous nous préparions à rencontrer des banques en vue d’un financement. Dès lors, nous avons senti un encadrement très serré et une grande ouverture envers nos besoins. Nous n’avons pas eu à attendre très longtemps pour que notre conseillère nous retourne un exemplaire annoté de notre plan d’affaires. Au chapitre financier, les banques sont frileuses quand vient le temps de soutenir des bars. PME MTL nous a donc épaulés sur ce plan sous la forme d’un prêt, mais aussi d’une bourse. Enfin, l’on nous a mis en contact avec une ressource spécialisée en commercialisation et en marketing afin de préparer notre ouverture. »

Le conseil de Lann Déry pour les entrepreneurs en démarrage :

« Prévoyez toujours plus de temps et d’argent pour développer votre projet, car, immanquablement, des imprévus surviendront en cours de route. De fait, les imprévus sont la seule chose prévisible! Aucun entrepreneur n’a trop de temps devant lui, bien au contraire. Tout se bouscule, tout va vite. D’autre part, n’hésitez pas à vous entourer d’expertises diverses qui comblent vos faiblesses, car personne ne peut être bon dans tout. »

--

La Cale est soutenue par PME MTL Centre-Est