Rencontre-éclair | 28 juillet 2017

Sofia Sokoloff : la designer qui a fait ses devoirs

C’est après avoir décroché un diplôme au Collège Lasalle, travaillé pour le Cirque du Soleil et La Senza, voyagé, puis entrepris un baccalauréat en gestion industrielle à l’UQAM, que Sofia Sokoloff a entendu l’appel de l’entrepreneuriat.

1. Comment vous est venue l'idée de votre entreprise ?

« Lingerie Sokoloff a été mon projet de baccalauréat. Au lieu de faire des études de marché, je faisais des vraies ventes et de la prospection. »

2. Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ?

« De ne pas attendre de faire un chiffre d’affaires de 100 000 $ avant d’embaucher du personnel. Il faut plutôt se demander : qu’est-ce que je dois faire pour atteindre les 100 000 $ ? Il faut se poser la question à l’envers. »

3. Une réflexion que l'entrepreneuriat vous apporte ?

« Quiconque se lance en affaires pour moins travailler fait une grave erreur. Au contraire, on part sa business parce qu’on sait que ça va être exigeant, qu’il va falloir travailler fort. »

4. Quel est votre mantra ?

« Je ne remets jamais à demain ce que je peux faire aujourd’hui. »

5. Ce dont vous ne vous pourriez vous passer ?

« Mon travail (rire) et mes employés. D’ailleurs, quand je parle de l’entreprise, je dis toujours ''on''. Les gens pensent que j’ai d’autres actionnaires, mais ce n’est pas le cas ; je parle de mon équipe. »

6. Comment gardez-vous l’équilibre ?

« Le travail m’a toujours permis de garder l’équilibre. Commencer tôt et finir tard, ne pas avoir de week-ends de congé ; ça ne me dérange pas. »

7. Comment PME MTL vous a aidée à concrétiser votre projet ?

« En m’accordant deux prêts, mais aussi parce qu’ils ont cru dans mon projet. Grâce à eux, j’ai eu un prof en vente qui m’a coachée. »

--
Sokoloff lingerie est soutenue par PME MTL Centre-Est

Découvrez comment Sofia Sokoloff a transformé son projet d'études en PME