Lancer une startup B2B et développer son marché, le défi de BizBiz Share

Défi d’entrepreneur | 10 juil. 2018

Permettre aux entreprises de partager les ressources qu’elles n’utilisent pas. Cette idée toute simple, Elliot Daigneault l’a eue alors qu’il se réchauffait dans une camionnette, dans le nord de l’Alberta, puis est devenue BizBiz Share. Cette plateforme d’échange de biens et de services pour entreprises gagne des adeptes chaque semaine, et ce, grâce à une stratégie toute simple.

Fort McMurray, 2012. Elliot Daigneault travaille comme journalier par –45 Celcius lorsqu’un banal bris d’équipement force son équipe et lui à prendre une pause… qui durera finalement plusieurs jours.

Le système hydraulique de l’excavatrice avec laquelle travaille l’équipe ne répond plus. Impossible de faire quoi que ce soit avant de réparer l’outil.

« Je trouvais la situation un peu ridicule parce qu’il y avait tout proche le même appareil qui accumulait la neige dans la cour d’un autre entrepreneur, se souvient Elliot Daigneault. C’est là que j’ai eu l’idée. »

De l'idée d'un service à la création d'une start-up 

Cette idée, c’est celle de proposer aux entreprises une plateforme facilitant le partage de leurs ressources inutilisées. Une idée qui n’est pas étrangère à d’autres projets de la grande économie de partage et qui a vu naître des entreprises telles UBER et AIRBNB.

De retour à Montréal, le jeune entrepreneur fouille le Web pour découvrir que personne ne propose encore ce genre de service en Amérique du Nord. Il entreprend de devenir le premier, et fonde Biz Biz Share en 2015.

Après des mois de travail, l’entreprise lance finalement sa plateforme au début de l’année 2017. Depuis, les entreprises peuvent se joindre au réseau moyennant un abonnement annuel avoisinant les 200 dollars.

Gagner de nouveaux clients dans une approche B2B

Mais comment fait-on pour bâtir ce réseau d’entreprises lorsque la plateforme qu’on propose n’en comporte pas une seule?

La question n’a pas effrayé Elliot Daigneault et son équipe qui utilise encore aujourd’hui la même approche pour gagner l’intérêt de ses entreprises : en les visitant une après l’autre, puis en leur offrant un service après-vente personnalisé.

Le niveau de réceptivité des clients est incroyable jusqu’ici parce qu’on répond à un vrai besoin souligne Elliot.

« On a une approche directe qui a beaucoup de succès », souligne le jeune homme d’affaires qui s’attaque aux parcs industriels les uns après les autres.

« Le niveau de réceptivité des clients est incroyable jusqu’ici parce qu’on répond à un vrai besoin, ajoute-t-il. Les entreprises ont souvent des ressources non utilisées qu’elles cherchent à exploiter, et comme elles ne se connaissent pas nécessairement, les ressources demeurent inexploitées. »

D’ailleurs, l’idée a tellement séduit l’un des clients potentiels qu’il a même joint l’actionnariat de BizBiz Share!

Créer des partenariats B2B entre les ressources des entreprises

En permettant à une entreprise d’afficher ce qu’elle a à offrir aux autres en termes d’équipement, de biens ou de compétences, l’entreprise fondée par Elliot Daigneault crée des ponts qui permettent à chacun d’y trouver son compte.

« À Saint-Laurent, par exemple, on a permis à une entreprise de découvrir qu’un distributeur de boîtes de carton était situé au coin de sa rue, explique Elliot Daigneault. Depuis, elle s’approvisionne-là plutôt qu’à Toronto. » Avec les semaines qui passent, BizBiz Share profite du bouche-à-oreille également, les dirigeants d’entreprise invitant les membres de leur réseau à joindre la plateforme.

Aujourd’hui, c’est plus d’une centaine d’entreprises du Québec qui en font partie. Selon le fondateur de l’entreprise, les tentacules s’étendront au reste du pays dans l’année qui vient.« Pour y arriver, on est en train de développer différents partenariats avec des chambres de commerce, explique-t-il. Ils voient un atout indéniable à s’associer à nous. »

PME MTL constitue d’ailleurs l’un des partenaires de BizBIz Share. En s’associant ainsi à des regroupements d’entreprises, cette PME basée à Sainte-Anne-de-Bellevue entend gagner rapidement de nouveaux adhérents.

--

Biz Biz Share est soutenue par PME MTL West-Island

Recevez nos contenus exclusifs par courriel