EffectiV HVAC et l’intérêt du marché canadien

Parole d’expert! | 27 mai 2021

François Godbout est président d’EffectiV HVAC, une entreprise qui fabrique et distribue des diffuseurs d’air haute performance améliorant l’efficacité de la ventilation dans les édifices commerciaux et institutionnels. Bien établie en Amérique du Nord, la compagnie n’arrête pas le progrès et a récemment lancé un nouveau produit inspiré par la pandémie. Maintenant expérimenté en affaires, François insiste : exporter au Canada, à travers les provinces anglophones, est un excellent premier pas pour faire sortir son offre des frontières du Québec.

Une entreprise dans le vent

« À la base, EffectiV HVAC propose des diffuseurs d’air pour la ventilation commerciale qui se démarquent de leur concurrence de plusieurs façons », précise François. Il y a d’abord le confort thermique. « On vient résoudre le problème de ces courants d’air froid désagréables que tous ceux qui ont déjà travaillé dans de gros bureaux climatisés connaissent trop bien », explique l’entrepreneur. L’efficacité énergétique est également optimisée par ses diffuseurs. De plus, certains produits améliorent significativement la qualité de l’air grâce à des filtres. Enfin, l’aspect des diffuseurs est intéressant et esthétique, ce qui attire parfois les acheteurs pour des raisons de design.

La pandémie comme moteur d’invention

Longtemps avant l’arrivée de la COVID-19, François avait déjà en tête de travailler avec la technologie UV. Après quelques mois de pandémie, il a réalisé que c’était le moment parfait pour concrétiser cette nouvelle offre, et ses collègues et lui ont alors mis tous leurs efforts en recherche et développement pour y arriver.

On n’en parle pas trop, mais dans les bâtiments commerciaux, c’est à peu près 90 % de l’air qui est recyclé, souligne François. Quand des maladies infectieuses circulent, ça pose un risque réel. Notre diffuseur UV, lui, désinfecte l’air qui arrive de la ventilation à près de 100 %. On ralentit l’air à la fin du conduit d’aération et on l’expose à des rayons UV, qui désactivent les virus et bactéries. 

Le Canada, un vaste terrain de jeu

Dès ses premiers efforts d’exportation il y a plusieurs années, EffectiV HVAC a mis autant d’efforts à développer le marché canadien que le marché américain. La compagnie a aujourd’hui des distributeurs un peu partout en Amérique du Nord, mais François conseille aux jeunes entrepreneurs de ne pas négliger les villes canadiennes de taille moyenne. 

J’ai beaucoup appris au fil des ans, confie-t-il. Au départ, je voulais partir à la conquête de New York et de Los Angeles, mais j’ai vite réalisé que des villes canadiennes comme Regina ou Saskatoon, par exemple, sont souvent ignorées des gros manufacturiers. Ce qui fait en sorte qu’elles sont particulièrement disposées à accueillir de nouveaux joueurs, comme je l’ai été. 

François soulève également plusieurs avantages d’exporter à même le Canada. D’abord, au point de vue financier, cela permet d’éviter beaucoup de frais : ceux des douanes, entre autres, ou ceux liés à la conversion de devises. On peut aussi oublier les risques associés à la fluctuation des taux de change.

Finalement, on peut résumer en affirmant que l’exportation dans les autres provinces est beaucoup plus simple. Qu’on pense au code du bâtiment ou aux réalités syndicales, dès qu’on sort du pays, les choses peuvent s’avérer plus complexes qu’on ne l’envisageait.

L’Ontario devrait être un des premiers marchés à développer pour un entrepreneur québécois, conclut François. La province possède un excellent bassin de population et Toronto est une des plus grandes villes d’Amérique du Nord. 

--

Effectif HVAC a bénéficié de l’accompagnement des experts en développement des marchés hors Québec de PME MTL.

Recevez nos contenus exclusifs par courriel