Trouver les experts de votre territoire

Entrez le code postal de votre entreprise ou sélectionnez votre pôle de services

  1. West-Island 1675, autoroute Transcanadienne
    Bureau 301
    Dorval, QC H9P 1J1
    514 426-2888
  2. Centre-Ouest 1350, rue Mazurette
    Bureau 400
    Montréal, QC H4N 1H2
    514 858-1018
  3. Grand Sud-Ouest 3617, rue Wellington
    Verdun, QC H4G 1T9
    514 765-7060
  4. Centre-Ville 630, rue Sherbrooke Ouest
    Bureau 700
    Montréal, QC H3A 1E4
    514 879-0555
  5. Centre-Est 6224, rue Saint-Hubert
    Montréal, (Québec) H2S 2M2
    514 723-0030
  6. Est-de-l'Île 7305, boulevard Henri-Bourassa Est
    Bureau 200
    Montréal, QC H1E 2Z6
    514 494-2606
Trouver votre pôle

Chaptec: rendre le milieu hospitalier plus vert

Défi d’entrepreneur | 19 juin 2019

Grâce à ses programmes de recyclage de contenants et de solvants utilisés par les laboratoires d’hôpitaux, l’entreprise prouve que « développement durable » et « économie » ne sont pas incompatibles.

En adoptant des initiatives en matière de développement durable dès le début des années 2000, Chaptec a cherché à démontrer que celui-ci est souhaitable pour l’environnement, et que c’est aussi une approche payante pour ceux qui y adhèrent. Cette entreprise de Montréal-Est fabrique, embouteille et vend des produits chimiques, employés surtout par des départements de pathologie dans le domaine hospitalier, des laboratoires médicaux et des centres de recherche.

Alors que les préoccupations environnementales dans le monde des affaires étaient moins courantes qu’aujourd’hui, Chaptec a ainsi mis sur pied un programme de réutilisation des contenants de plastique vides dans lesquels elle livre ses produits. Ces contenants de quatre litres s’apparentent à ceux qui renferment du lave-glace. Près d’une trentaine des plus importants centres hospitaliers de l’est du pays (CHUM, CUSM, CHUQ, Hôpital d’Ottawa, Hôpital de Moncton, etc.) s’y sont progressivement inscrits.

En vertu de cette initiative, Chaptec récupère et réutilise les contenants et les boîtes comprenant quatre contenants chacun. « À l’heure actuelle, nous récupérons 60 000 des 120 000 contenants livrés chaque année auprès de notre clientèle », indique Claude Chaput, directeur général de Chaptec. Celui-ci gère aujourd’hui avec son frère Sylvain la firme mise sur pied avec leur père Gilles en 1996. Autrefois, Claude Chaput a d’ailleurs collaboré à la mise en place d’un programme semblable de recyclage des huiles usées au sein d’une chaîne nationale de quincailleries.

Objectif : 250 000 litres de solvants

Conséquence directe du réemploi réussi des contenants dans le milieu de la santé, un autre programme du genre a été déployé par Chaptec au début de la présente décennie. Cette fois, l’objectif était de recycler des dizaines de milliers de solvants usés (éthanol, toluène et xylène) vendus aux hôpitaux, puis de les offrir pour une réutilisation subséquente par cette même clientèle. « Jadis, leur personnel devait lui-même remplir les contenants de produits dangereux, souvent dans des récipients en verre très peu sécuritaires, rappelle Claude Chaput. Puisque nous avions développé une expertise dans la réutilisation des contenants, celle des liquides tombait sous le sens. »

Dès la première année suivant son implantation, le programme a permis de récupérer près de 20 000 litres de solutions liquides toxiques. L’an dernier, ce total a doublé à 40 000. Et pour 2019, Claude Chaput prévoit qu’il atteindra 75 000 litres.

Dans cinq ans, avec la collaboration des autorités publiques et des organismes nationaux en environnement, il est réaliste de penser que nous pourrions sauver de la destruction et réutiliser ainsi 250 000 litres de solvants.

Propre et payant 

En plus des bienfaits pour l’environnement, une telle initiative s’avère économique pour les hôpitaux, un facteur non négligeable dans leur recherche constante d’éviter les déficits. « Pour chaque dollar qu’un centre hospitalier investit dans l’acquisition d’un solvant, il lui en coûte le quart et parfois même le tiers pour l’envoyer à la destruction, explique Claude Chaput. Notre concept de réutilisation constitue donc une avenue économiquement intéressante pour eux. »

Le recyclage des contenants et des liquides représente aussi une bonne carte de visite pour Chaptec, dont le modèle demeure à ce jour unique dans son créneau. « Nos concurrents à l’échelle planétaire préfèrent investir dans la multiplication des produits offerts à leur clientèle, indique-t-il. De notre côté, nous avons opté pour une approche qui repose sur une offre volontairement restreinte. En revanche, et en plus de nous positionner comme un joueur avant-gardiste dans notre industrie, cela nous permet d’administrer avec efficacité des programmes à valeur ajoutée, comme ceux du recyclage des contenants et des solvants. »

PME MTL : un entremetteur utile

L’aide au financement de PME MTL a contribué à ces programmes, mais le réseautage se veut un autre bénéfice dont Chaptec a pu profiter. « L’équipe de PME MTL nous a été fort utile dans la recherche de partenaires et de sous-traitants, entre autres pour de l’équipement et l’aménagement des installations. Dès nos débuts, PME MTL nous a déniché un collaborateur en embouteillage des produits dont les bureaux se trouvaient, à seulement 150 mètres des nôtres! 

PME MTL a aussi servi d’entremetteur auprès de groupes comme le Centre de recherche industrielle du Québec et, en 2019, avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation, dans le cadre de projets visant l’amélioration de la productivité. Encore à ce jour, alors que Chaptec grandit, PME MTL accompagne sa direction dans des opérations d’embauche et de gestion de la croissance du personnel.

--

L'entreprise Chaptec est soutenue par PME Est-de-l’île et fait partie de la cohorte 2019 du parcours Parcours Développement durable Montréal.

Découvrez comment PME MTL peut accompagner votre entreprise en matière de développement durable

Recevez nos contenus exclusifs par courriel