Pourquoi adopter un plan de développement durable pour son entreprise

Parole d’expert | 18 déc. 2023

Pourquoi adopter un plan de développement durable pour son entreprise

Verdir son entreprise et intégrer le développement durable à ses opérations offre de nombreux avantages. Et c’est bien moins compliqué qu’il n’y paraît! D’ailleurs, en cas de besoin, les experts de PME MTL sont là pour vous accompagner.

Intégrer un plan d’action en développement durable, c’est assurément un atout pour vos affaires. Daphne Ferguson, directrice au développement industriel et durable chez PME MTL, détaille toutes les bonnes raisons de le faire, les retombées positives potentielles pour votre entreprise et les étapes à suivre pour y parvenir.

De multiples avantages

Aujourd’hui, penser en termes de développement durable est devenu un incontournable, non seulement pour préserver la planète, mais aussi pour propulser vos affaires.

« Implanter une stratégie dans ce domaine pourrait accroître votre rentabilité en élargissant vos parts de marché. En effet, vous serez ainsi en mesure de répondre aux besoins et aux attentes de consommateurs sensibles à ces enjeux, tout comme aux exigences environnementales des donneurs d’ordre », précise Daphne Ferguson.

Autrement dit, cela constitue un facteur de différenciation par rapport à la concurrence.

Adopter et partager ces valeurs aura aussi un impact favorable sur la mobilisation de vos employés et sur la fidélisation de la clientèle.

« Il peut également y avoir des retombées intéressantes au niveau des coûts d’exploitation et une diminution des risques reliés à l’approvisionnement, en se tournant vers des fournisseurs locaux par exemple », soutient la directrice. Sans compter la possibilité de réduire le gaspillage lors des opérations et d’optimiser l’efficacité.

Étapes à suivre

Prêts à vous lancer? Sachez d’abord qu’il est important de mettre sur pied un plan d’action pour vous assurer de mener la démarche à bien et pour mieux la structurer.

Daphne Ferguson souligne qu’il peut s’agir d’étapes simples et faciles à déployer. « On commence par poser un diagnostic pour savoir où en est l’entreprise et d’où elle part. On peut trouver des modèles sur Internet, mais les experts de PME MTL peuvent également l’effectuer », explique la directrice.

La deuxième étape consiste à prioriser les actions à poser. Car certaines auront davantage d’impact ou seront plus pertinentes que d’autres pour l’entreprise, il faut donc les départager.

« Une bonne pratique est d’inclure les clients et les fournisseurs dans la réflexion, pour s’assurer que les actions à mettre de l’avant sont effectivement les plus importantes à leurs yeux », fait valoir Daphne Ferguson.

Vient ensuite le moment de passer à la troisième étape, avec la rédaction du plan en tant que tel. Celui-ci devrait inclure un échéancier, les actions à poser ainsi que les ressources, humaines et autres, dont on aura besoin.

Il est préférable d’avancer progressivement, pas à pas, et de cibler des actions réalistes, plutôt que de viser trop haut dès le départ et se décourager si on n’atteint pas les buts initiaux.

Enfin, n’oubliez pas d’inclure une étape d’évaluation périodique pour faire le point annuellement sur les avancées, l’atteinte des objectifs et les résultats obtenus.

« Le cas échéant, il faudra éventuellement réviser et ajuster le plan d’action en conséquence. Le processus pourrait d’ailleurs intégrer les différentes parties prenantes, comme les employés, ce qui renforcera leur mobilisation », fait observer la directrice.

Les coûts d’un manque de planification

Quels sont les risques encourus à ne pas mettre sur pied un plan d’action en développement durable? Tout d’abord une perte d’opportunités, car il sera plus difficile d’expliquer et de communiquer votre démarche si celle-ci n’est pas structurée.

À cela s’ajoute la perte de temps occasionnée par un manque d’organisation, sans parler de la perte d’information et du manque de suivi sur les actions posées.

La directrice fait aussi valoir que le développement durable est devenu un critère incontournable mis de l’avant par de nombreux bailleurs de fonds et organismes subventionnaires. « Si l’entreprise démontre qu’elle se démarque à ce point de vue, elle sera assurément avantagée », dit-elle. Dans le cas contraire, elle peut perdre des points…

Parce que les équipes sont souvent restreintes dans les petites et moyennes entreprises, les entrepreneurs peuvent manquer de ressources pour gérer l’implantation d’un plan en développement durable.

PME MTL peut heureusement les accompagner dans la mise en place de leur stratégie, apporter du soutien, du coaching et même fournir des modèles de planification.

« Nous disposons aussi de divers outils de financement — prêts, subventions — pour aider à l’embauche d’employés ou l’implantation de nouvelles technologies », conclut Daphne Ferguson. Alors, n’hésitez plus et passez à l’action!

Recevez nos contenus exclusifs par courriel