Trouvez votre âme sœur professionnelle et développez votre relation d’affaires

Parole d’expert! | 29 juil. 2019

Vous songez à démarrer une entreprise avec des partenaires? Bonne idée, car en affaires, bien s’entourer est essentiel. Vous avez trouvé quelqu’un en qui vous avez confiance et avec qui vous avez envie de travailler tous les jours. Plus sérieuses qu’une date Tinder, les discussions prépartenariat sont primordiales et constituent le point de départ d’un match réussi. Tout début de relation est synonyme d’enthousiasme —et la phase de démarrage d’une entreprise n’y échappe pas—, mais attention de ne pas vous laisser aveugler : mieux vaut vérifier quelques aspects avant de vous lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat avec votre associé.

1. Être complémentaire

Un partenariat est davantage garant de succès si les coéquipiers se complètent : chacun apporte ainsi son expertise, sa personnalité et sa valeur à l’entreprise. Pour mettre en lumière cette complémentarité, l’autoévaluation de l’entrepreneur est un bon outil. En comparant vos résultats, vous serez en mesure de bien comprendre vos forces et limites respectives.

2. Partager la même vision

Votre partenaire et vous devez vous entendre sur le modèle d’affaires à adopter pour votre entreprise; c’est la base. Assurez-vous d’avoir une vision commune sur les objectifs d’avenir à court, moyen et long terme en plus d’être sur la même longueur d’onde concernant le financement à demander (combien, à qui, quand, etc.) Dans le cas contraire, des conflits relationnels risquent de rapidement se manifester sur le plan opérationnel.

L’École des entrepreneurs du Québec peut d'ailleurs vous aider à passer de l’idée à l’action grâce à sa formation sur le modèle d’affaires.

3. Bien se connaitre

Pour apprendre à vous connaitre davantage, rien de mieux que des activités informelles. Sortez du cadre professionnel et découvrez-vous autrement. Plus vous connaitrez votre partenaire, plus vous serez à l’aise de travailler avec lui et vous gagnerez en efficacité. Certains entrepreneurs recourent même à des tests de personnalité avant de se lancer en affaires ensemble. Également, gardez en tête que la réalité familiale et le rythme de vie de votre associé peuvent être différents des vôtres : soyez concilient et maintenez une bonne communication.

4. Adopter le même style… de gestion

Quelle culture organisationnelle instaurerez-vous dans de votre entreprise? Quelle ambiance de travail souhaitez-vous entre les murs de votre bureau? Adopterez-vous un style de gestion participatif avec vos employés ou mettrez-vous en place des processus et des procédures protocolaires? Des questions pertinentes à aborder dès le départ pour assurer une gestion harmonieuse au sein de l’entreprise.

Dans le même ordre d’idées, vérifiez votre compatibilité sur le plan technologique : appel, texto, messenger, courriel… quel canal de communication demeure le plus efficace pour votre équipe?

5. Se dire oui

La convention d’actionnaires confirme les attentes et les responsabilités de chacun et minimise les risques de conflits futurs. Comme un contrat de mariage, elle doit être complétée et signée avec un professionnel.

Une telle entente engendre de nombreuses conversations; assurez-vous que tout soit clair avec votre associé et que chacun soit satisfait de la conclusion des discussions. C’est d’autant plus important si les partenaires ont un lien familial ou intime, car vous ne voulez pas qu’un conflit d’affaires envenime vos relations personnelles. Encore une fois, la communication est la clé!

Besoin d’un coup de main pour rédiger votre convention d’actionnaires? L’École des entrepreneurs offre un atelier de travail sur le sujet.

--

Cet article a été écrit en collaboration avec Mehdi Chaouachi, directeur – Gestion et financement chez PME MTL Est-de-l'Île.

PME MTL
Grand Sud-Ouest

3617, rue Wellington

Verdun, QC H4G 1T9

514 765-7060
Suivez-nous

Recevez nos contenus exclusifs par courriel