Parole d’expert! | 21 novembre 2018

4 clés de voûte pour soutenir la pérennité d'un projet d'économie sociale

Votre entreprise souhaite s’investir dans un projet d’économie sociale? Stéphane Dupupet, conseiller aux entreprises d’économie sociale au sein de PME MTL Grand Sud-Ouest, partage quatre clés qui assureront la pérennité de votre projet.

1) Se constituer une équipe entrepreneuriale

Dans tout projet, qu’il soit collectif ou privé, l’équipe occupe une très grande importance. Par exemple, si le projet est enregistré au registre des entreprises du Québec sous forme d’organisme à but non lucratif (OBNL), l’entreprise doit forcément réunir au moins trois personnes, qui agiront comme équipe complémentaire et qui veilleront aux aspects financiers et marketing de l’entreprise, de même qu’à la connaissance du service ou du produit qui est proposé. Une équipe entrepreneuriale devrait autant que possible être complémentaire, inclure les meilleurs spécialistes, et faire preuve de maturité dans sa compréhension d’une gouvernance démocratique. De plus, elle devra bien comprendre bien son rôle, qui sera essentiellement stratégique.

Le volet opérationnel de cette équipe entrepreneuriale est complété par une direction générale qui assure la mise en œuvre des décisions stratégiques orientées par le CA. Dans l’entrepreneuriat collectif, les exigences d’expertise et de savoir-faire sont les mêmes que dans l’entrepreneuriat privé classique, sauf que la cohésion du groupe est soutenue par l’équipe entrepreneuriale qui, elle, a la responsabilité de prendre des bonnes décisions d’affaires qui privilégient le bien commun.

2) Constituer une gouvernance démocratique

Constituer une gouvernance démocratique, c’est s’assurer que tous les membres prennent part à la prise de décision. L’OBNL et la coopérative ont toutes en leur sein un conseil d’administration, qui fait entériner ses décisions annuellement par une assemblée générale de ses membres. Ainsi, les membres ont le pouvoir de prendre des décisions qui assureront la pérennité de l’entreprise et, surtout, ils veilleront à ce qu’elles s’inscrivent dans le maintien de la mission sociale pour laquelle la coopérative ou l’OBNL a été fondée, c’est-à-dire répondre aux besoins de ses membres.

3) Réinvestir le capital au service de l'humain

Par définition, une OBNL ou une coopérative est une personne morale. Dans le cadre d’une entreprise d’économie sociale, c’est la primauté de la personne sur le capital qui compte. Ainsi, les surplus engendrés dans une entreprise d’économie sociale doivent être réinvestis, non pas dans le but d’enrichir des investisseurs. Ils peuvent entre autres servir à l’amélioration des conditions de travail, au remplacement d’équipement ou à du soutien à des projets du milieu dans lequel évolue l’entreprise.

Dans le cadre d’une entreprise d’économie sociale, c’est la primauté de la personne sur le capital qui compte !

Dans l’éventualité où l’entreprise doit fermer ses portes, le capital financier composé d’actifs et de surplus est versé à une entreprise d’économie sociale ou dans un organisme similaire au domaine dans lequel évoluait l’entreprise.

4) S’entourer de partenaires qui croient au projet

Par définition, un projet d’économie sociale est un projet collectif. Et, qui dit collectif, dit partenaires. Règle générale, dans un projet d’économie sociale, un service ne peut pas être garant de succès s’il n’y a pas de partenaires financiers. Ainsi, autant un arrondissement que les deux autres paliers gouvernementaux peuvent soutenir un projet, en investissant non seulement pour de l’équipement, mais aussi en fonds de roulement. Toutefois, les fonds privés peuvent servir augmenter l’équité ou la quasi équité du projet au moment de son démarrage. Quant au rôle de la communauté, elle le joue comme partenaire social de l’entreprise. Après tout, si la communauté ne répond pas présente au projet qui lui est redevable, la légitimité de l’entreprise est amoindrie.

Il y a autant d’entreprises d’économie sociale que d’entreprises. Chaque entreprise d’économie sociale se développe en fonction de son milieu avec les compétences et les connaissances du promoteur de l’organisation, de sorte que cela permet à chacune des entreprises de proposer une couleur unique, propre à l’ADN de la localité où elle est installée et avec laquelle elle entretient une relation unique.

--

Cet article a été rédigé à partir d'une entrevue avec Stéphane Dupupet, conseiller aux entreprises d’économie sociale au sein de PME MTL Grand Sud-Ouest.