Brematech : réussir le virage numérique

Défi d’entrepreneur | 2 févr. 2022

Pour améliorer son efficacité et mieux faire face à la concurrence, l’atelier d’usinage Brematech a décidé d’entreprendre un virage numérique. Un projet soutenu par PME MTL et son réseau d’experts.

Spécialisé dans l’usinage de précision, Brematech a vu le jour il y a plus de 35 ans à Montréal. L’atelier fabrique des pièces pour le secteur des communications militaires, des instruments de mesure de puissance et des appareils médicaux notamment, et répond aux demandes de nombreux clients aux besoins variés. Depuis 2012, l’entreprise connaît d’ailleurs une forte expansion qui a amené son président, Silvano Bressan, à réfléchir à des façons d’améliorer la productivité. La solution? Augmenter la capacité de production et effectuer des investissements importants dans la machinerie de haute précision à contrôle numérique. Mais ce n’est pas tout, car il fallait aussi maximiser les méthodes de production et entrer dans une nouvelle ère...

Nous sommes rendus au 21e siècle et il est indispensable d’innover dans nos façons de faire

Formation et coaching personnalisé

« Nous sommes rendus au 21e siècle et il est indispensable d’innover dans nos façons de faire », estime Silvano Bressan, qui note également que l’industrie de l’usinage canadien et québécois affiche un certain retard technologique sur la concurrence européenne et asiatique. Pour relever le défi, entreprendre un virage numérique est rapidement apparu comme un incontournable. Jusqu’ici, Brematech fonctionnait « à l’ancienne » et utilisait encore beaucoup de documents imprimés. Résultat : un manque de communication entre l’usine et le département chargé de gérer les commandes des clients. Au bout du compte, la planification de la production n’était pas toujours optimale.

C’est Leila Aliyeva, commissaire au développement industriel et durable chez PME MTL Ouest-de-l'Île qui a piloté le dossier de Brematech. « Nous leur avons recommandé d’intégrer le Circuit 4.0, c’est-à-dire le Programme de virage numérique en entreprise manufacturière proposé par PME MTL », indique-t-elle. Le Circuit 4.0 offre aux entrepreneurs manufacturiers la possibilité de découvrir des technologies susceptibles d’améliorer leur productivité. Ils ont aussi accès à du coaching dispensé par des spécialistes du domaine.

« Nous avons reçu de la formation pour mieux connaître les nouvelles technologies 4.0 en milieu manufacturier et acquérir les compétences nécessaires en gestion des TI dans ce domaine. Nous avons également bénéficié de plusieurs heures d’accompagnement individuel avec un expert en intégration de technologies afin de mettre en place notre plan de transformation numérique », relate Silvano Bressan. Grâce à ce soutien personnalisé, un projet d’automatisation de gestion de la production a pu être développé, ainsi que l’échéancier de son implantation et son montage financier.

Avoir recours à des experts dans le domaine de la transformation numérique est très coûteux, et les PME n’ont pas nécessairement les reins assez solides ni le temps nécessaire pour s’adjoindre ce type de compétences.

« À terme, cela permettra de transformer cet atelier d’usinage traditionnel en une usine intelligente, le tout en favorisant l’application de méthodes durables », indique Leila Aliyeva.

Le Fonds Développement industriel et durable de PME MTL a financé ce projet novateur en plus de permettre à Brematech d’accéder à une subvention du Programme PME en action du ministère de l’Économie et de l’Innovation. Une subvention d’Emploi-Québec a payé les coûts de formation des équipes de Brematech pour qu’ils puissent s’approprier les nouveaux outils déployés au sein de l’atelier.

Leila Aliyeva indique qu’avoir recours à des experts dans le domaine de la transformation numérique est très coûteux, et que les PME n’ont pas nécessairement les reins assez solides ni le temps nécessaire pour s’adjoindre ce type de compétences. « PME MTL a aidé Brematech à financer le projet de A à Z, ce qui inclut son implantation ainsi que toute l’étape des tests et des essais », mentionne-t-elle.

À cause de la pandémie, du retard a été pris sur la réalisation, mais les bénéfices sont déjà palpables grâce à une meilleure planification de la production et de la répartition des tâches. « Actuellement, nous recueillons un grand nombre d’informations et de données, qui, lorsqu’elles seront formatées, contribueront à améliorer considérablement nos procédés », dit Silvano Bressan. Grâce aux outils numériques mis en place, plusieurs tâches ont désormais pu être automatisées, ce qui facilite la planification et réduit les coûts de production, tout en aidant à la prise de décision.

--

Brematech est soutenue par PME MTL Ouest-de-l'Île.

En savoir plus sur le Circuit 4.0

Recevez nos contenus exclusifs par courriel